Le gouvernement veut se prémunir contre la flambée des matières premières

Selon des sources au ministère des affaires économiques et générales, le gouvernement mène une réflexion sur les possibilités de passer des contrats pour se couvrir contre les fluctuations des cours mondiaux des produits subventionnés. Le principe, appelé aussi Hedging, est de passer un contrat avec une banque sur la base d’un cours fixé. Si le prix dépasse ce cours, la banque paie le différentiel et si, en revanche, il est en dessous, c’est la banque qui gagne. Une première opération test sera lancée prochainement pour le blé et le ministère des finances a déjà retenu une première short-list de banques étrangères et marocaines. Selon les mêmes sources, des contrats similaires seront également conclus pour le pétrole.