Lafarge : un parc éolien de 100 MW

Le cimentier prend goût à l’énergie éolienne. Après un premier parc de 8 MW implanté en 2005 pour alimenter sa cimenterie de Tétouan et dont la capacité a été entre-temps multipliée par 4 pour atteindre, aujourd’hui, 32 MW, Lafarge envisage de monter en régime. Une étude de faisabilité a été confiée par le cimentier à Nareva, filiale d’Ona, en vue du montage de parcs éoliens dans plusieurs sites avec pour objectif d’atteindre une capacité supplémentaire pouvant aller jusqu’à 100 MW. Selon des sources proches du cimentier, Nareva se dit même prête à racheter à Lafarge le surplus, non utilisé, de production électrique de ces parcs pour le revendre.