La troisième tranche de TFZ démarre

La zone franche de Tanger TFZ commence à séduire les industriels américains. Ces huit derniers mois, les entreprises américaines à avoir pris contact avec les responsables de la zone ont été de loin plus nombreuses que d’habitude. «TFZ est désormais sur orbite», en conclut un haut responsable. Le problème est qu’à TFZ il ne reste finalement plus beaucoup de place. Certes, les travaux de la troisième et dernière tranche, qui s’étend sur 60 hectares, seront lancés dans les jours qui viennent. Sauf que cette tranche sera presque exclusivement dédiée aux équipementiers qui seront sous contrat avec Renault-Nissan pour son site de Melloussa. Normal, puisqu’il faut rester cohérent avec les orientations générales, commente-t-on auprès de TFZ.

Cette dernière sera-t-elle amenée à ouvrir une 4e tranche ? L’idée n’est pas à l’ordre du jour, sachant que la zone industrielle mitoyenne du port Tanger-Med pourra toujours servir d’appoint, surtout depuis que TFZ et TMSA ont décidé d’unir leurs forces. Quant aux équipementiers sous-traitants de Renault-Nissan, ils pourront prendre possession de leurs lots dans un an, le temps que les travaux soient achevés. Qui sont-ils ? Combien sont-ils ? A TFZ, on indique que ces informations sont pour l’instant tenues secrètes par le groupe Renault qui finalise justement les négociations avec ses futurs sous-traitants.

Il faut rappeler que les entreprises en activité et installées dans les deux premières tranches de TFZ étaient au nombre de 353 à fin 2007. Pour la troisième tranche, ce sont quelque 1,3 million de m2 qui devront être construits pour un investissement de 4,5 milliards de DH environ, et 37 200 emplois directs à créer.