La justice assomme Rachid Nini

C’est un jugement inédit que vient de rendre, en Première instance, le Tribunal de Rabat à l’encontre de Rachid Nini, directeur de publication du quotidien Al Massae. Pour avoir affirmé, lors de l’éclatement de l’affaire du prétendu mariage homosexuel de Ksar El Kebir, survenu il y a 5 mois, qu’un des invités à ladite fête était un substitut du procureur du Roi, il s’est fait poursuivre en justice par quatre substituts de la ville et écope de 6 MDH au titre des dommages et intérêts au profit de ces derniers, sans compter les 120 000 DH de pénalités pour le journal. Démesuré ! On peut partager ou non les positions de Rachid Nini, mais on ne peut qu’être indigné par ce jugement, inquiétant pour l’avenir de la presse.