Ils sont forts ces Yankees !

Soulagement ! les sardines marocaines sans peau ne seront pas taxées.

Tout le monde sait que les USA sont le pays des lobbies, mais les négociateurs marocains ne s’attendaient pas à ce que cela soit poussé à l’extrême. Prenons l’exemple de Stinson Seafood, une conserverie de poisson dans l’état du Maine, véritable fierté des Américains puisqu’elle existe depuis 1860. Cette conserverie, qui emploie quelque 500 personnes dans ses trois usines, fabrique, entre autres produits, des sardines en conserve. Et en plus d’être un grand employeur dans le petit port de Bath, dans le Maine (côte est), Stinson Seafood est également le premier et presque seul fabricant de sardines en conserve des USA. Sa marque, Beach Cliff, célèbre sur le marché américain, se vend même très bien à l’étranger.
Cette conserverie a été rachetée en 2001 par le conserveur de poisson canadien, Connors Bros, qui emploie 1800 personnes et exporte annuellement l’équivalent de 50 millions de dollars. Il faut croire que Connors Bros a le bras long, tellement long que les négociateurs américains ont refusé que les sardines en boîte marocaines accèdent au marché US à un droit de douane zéro, pour protéger la seule unité de production existant sur le marché américain. Après de longues tractations, un terrain d’entente a été trouvé : seules les conserves de sardines sans peaux (non produites par Stinson, bien évidemment) seront admises à un taux zéro, tandis que les sardines avec peaux continueront de payer un droit de douane de 20%.
Heureusement pour nous que le plus gros des exportations marocaines est réalisé avec les conserves de sardines sans peaux. En 2003, le Maroc en a exporté vers les USA l’équivalent de 3 milliards de DH, contre seulement 3 millions de DH pour les sardines complètes. Stinson Seafood peut respirer, ses 500 employés aussi