Contrôle à  l’import des cosmétiques et produits d’hygiène : grande confusion

Il y a quelques semaines, pour lutter contre la contrefaçon, l’administration avait instauré de nouvelles dispositions pour l’importation et le dédouanement des cosmétiques et produits d’hygiène. Une décision, certes justifiée, mais dont l’application sur le terrain donne lieu à beaucoup de confusions. C’est le cas particulièrement du contrôle. Ce dernier, depuis janvier 2013, relève du ministère de la santé. Mais dans les faits, le ministère n’ayant pas encore préparé les équipes, c’est l’ONSSA qui assure le contrôle à titre provisoire jusqu’à fin mars. D’un autre côté, les importateurs se plaignent de la multiplicité des circulaires et des documents exigés qui finit souvent par bloquer le dédouanement des marchandises.