Complications pour le tunnel sous le Détroit

Le projet de tunnel sous le Détroit de Gibraltar risque d’être sérieusement retardé. C’est ce qu’ont laissé entendre récemment les responsables de la SECEG, société publique espagnole en charge du projet, qui travaille de concert avec son homologue marocaine, la Société nationale des études du Détroit (Sned). Sur la base d’une étude géologique, la SECEG a fait état de grandes difficultés sur deux tronçons majeurs du tracé retenu pour le tunnel.

Les ingénieurs espagnols proposent le creusement, à partir des côtes marocaines, de galeries exploratoires de manière à atteindre les tronçons en question et s’assurer de la nature des difficultés. Les tunnels concernés coûteront, selon les premières estimations, près d’un milliard de dollars qui viendront s’ajouter au budget estimé du projet déjà très lourd : 3,8 milliards d’euros.