Are you Timitar ?

Depuis la soirée du mercredi 4 juillet et jusqu’au samedi 7, les nuits gadiries sont musicales. Timitar, le Festival le plus éclectique du pays

Depuis la soirée du mercredi 4 juillet et jusqu’au samedi 7, les nuits gadiries sont musicales. Timitar, le Festival le plus éclectique du pays, offrira pendant quatre jours aux 600 000 visiteurs attendus une riche programmation qui a tout l’air d’un marathon : 34 concerts et 400 artistes qui enchanteront le public en rythmes variés. Amazigh, salsa, raï, protest song, reggae, zouk, fusion…, sans oublier des musiques bien de chez nous, interprétées aussi bien par la jeune génération (Hoba Hoba Spirit) que par celle qui a fait rêver les quinquas d’aujourd’hui (Nass El Ghiwane). Quand on sait que le budget du festival est d’à peine 8,5 MDH, on se demande par quel miracle les organisateurs arrivent à assurer cachets, logistique de scène, gîte et couvert pour les invités.

Signe du succès d’un festival qui, le temps d’une édition, a raccourci sa durée pour se faire plus intense, depuis plusieurs semaines, les hôtels de la capitale du Souss affichent complet. Il faut dire qu’en trois éditions le festival aura réussi le tour de force d’attirer aussi bien un public de masse que des VIP, parfois venant de l’étranger. Ceux qui auront assisté au concert d’ouverture, ce mercredi-là, avec un Manu Dibango au top de sa carrière, ne le regretteront pas, ceux qui chanteront avec une Chabba Zahouania samedi 7, non plus. Just be…Timitar.