Amhal se diversifie dans l’immobilier

des appartements moyen de gamme à  aïn sebaà¢

Décidément, l’embellie actuelle du marché immobilier, notamment dans les grandes villes telles Casablanca, Marrakech ou Tanger, ne laisse pas indifférents les capitaines d’industrie. En effet, après l’incursion de plusieurs industriels dans la promotion immobilière (cf. La Vie éco du 6 janvier 2006), c’est au tour du groupe Amhal de leur emboîter le pas.

De source proche du dossier La Vie éco a appris que Mustapha Amhal, l’ex-patron de Somepi, nourrit de grandes ambitions dans ce créneau. Il s’apprête à lancer des chantiers d’immobilier de bureaux sous la maîtrise d’ouvrage de sociétés en cours de création ou déjà créées, telle Imarvest. Et il n’y a pas que l’immobilier professionnel. Le groupe a lancé, en guise de test, un projet de construction d’appartements moyen de gamme dans le quartier Aïn Sebaâ, via Primadis SARL. L’investissement totalisera près de 20 MDH et sera financé pour près de la moitié en fonds propres.

Rappelons que les fonds récoltés du désengagement, en 2005, de Oismine, holding qui logeait l’activité historique de distribution de carburants et de GPL, au profit d’Akwa Group, avait, d’abord, permis au groupe Amhal de renforcer ses positions dans les métiers de l’agroalimentaire et de distribution de produits de grande consommation. Entre recapitalisations et rachats de minoritaires, Amhal avait injecté, en l’espace de quelques mois, près de 50 MDH dans sa division Avendis (distributeur exclusif au Maroc de Duracell, Gillette et autres produits), 20 MDH dans Sodalmu (fabricant de la boisson Ice), 6 MDH dans Distra (producteur du détergent Wash) et, enfin, 134 MDH dans PGC Group, l’entité en charge du projet de fabrication de produits laitiers à Berrechid.

Mustapha Amhal investira 20 MDH dans le projet immobilier de Aïn Sebaa, via Primadis Sarl.