«Jeune Afrique» fait le portrait d’anciens détenus de Kénitra

Le magazine parisien Jeune Afrique consacre, dans son édition du 14 mars, un dossier aux détenus politiques de la prison centrale de Kénitra qui sont aujourd’hui à des postes de responsabilité, que ce soit dans le secteur public ou privé. Parmi les portraits dressés ceux d’Abdesslam Aboudrar, président de l’Instance de prévention de la corruption; Ahmed Herzenni, président du CCDH; Sion Assidon, homme d’affaires et fondateur de Transparency Maroc; Fouad Abdelmoumni, directeur de l’Association Al Amana pour le microcrédit ou encore celui du journaliste, responsable de la rubrique société à La Vie éco, Jaouad Mdidech.