Aides européennes au Maroc : à  revoir

On croit comprendre, d’après votre article de l’édition précédente, que la procédure pour le règlement des prestataires dans le cadre du programme Meda a été allégée. C’est bien mais ce n’est pas tout, et les responsables de ces programmes devraient regarder de plus près la manière dont ces aides sont distribuées aux entreprises, surtout au sein des associations professionnelles. Souvent, les petites entreprises et parfois les moyennes, ne bénéficient que de miettes. Les programmes Meda ? Un gâteau que se partagent les entreprises dont les patrons sont bien introduits ou membres des instances dirigeantes des associations professionnelles. C’est ce qu’il faut contrôler et non pas les procédures. A bon entendeur !