Actionnaires, n’abusez pas des comptes courants d’associés !

Pour mettre de l’ordre dans le fonctionnement des comptes courants d’associés au sein des entreprises, le ministère des finances a fixé à  3,69% le taux maximal sur la base duquel seront rémunérés les avances des associés pour l’exercice 2009.

Pour mettre de l’ordre dans le fonctionnement des comptes courants d’associés au sein des entreprises, le ministère des finances a fixé à 3,69% le taux maximal sur la base duquel seront rémunérés les avances des associés pour l’exercice 2009. Ce taux a été fixé, selon le ministère, sur la base de l’évolution des taux de rémunération des bons du Trésor sur les six derniers mois de 2008.