à‡a bouge à  l’aéroport de Casa-Anfa

La nomination de Khadir Lamrini au poste de directeur de l’Agence de développement et d’urbanisation d’Anfa, qui sera chargée de l’aménagement de l’ex-aéroport du même nom, va donner un sérieux coup de pouce au projet, en instance depuis juillet 2005. En effet, de source proche du dossier, on affirme que le planning de transfert des activités existantes (3 mois) sera respecté, et la mise en service du nouvel aéroport de Benslimane sera effective pour le mois de juin 2006.
Khadir Lamrini a du pain sur la planche. Sa première mission est d’assurer dans les plus brefs délais le montage juridique de la nouvelle agence. Une tâche qui a été confiée à une commission ad hoc qui travaille aussi sur l’élaboration du cahier des charges afférent à l’appel d’offres international pour le concours d’urbanisme qui sera lancé. L’agence devra, nous dit-on, procéder par conventions pour maîtriser tout le périmètre, qui s’étend sur 370 hectares.

Deux autres commissions ont été constituées. La première, chargée du transfert des occupants, est pilotée par l’ONDA (Office nationale des aéroports). Elle devra notamment trouver des solutions aux cas de la douzaine de sociétés installées dans la zone depuis des lustres. Quant à la partie habitations, aucune piste ne s’est encore réellement dégagée et la question du relogement des familles qui étaient installées dans cet espace demeure posée.
La deuxième commission, quant à elle, devra se pencher sur les perspectives de la région avec la création de ce nouvel espace appelé à se transformer, dans un avenir proche, en un véritable centre ville.
Des travaux de ces commissions découleront les cahiers des charges des appels d’offres qui seront lancés pour sélectionner les éventuels aménageurs.