54 milliards de DH de déficit budgétaire à  fin novembre

Le déficit budgétaire continue de s’envoler. A fin novembre, il a atteint 54,5 milliards de DH (variation des instances comprise), contre 31,8 milliards une année auparavant, soit une hausse de 71,4%. Cette aggravation est due à une hausse limitée des recettes ordinaires de l’Etat (+4,4%), à cause notamment de l’absence de recettes de privatisation conséquentes, ainsi qu’à une progression soutenue des dépenses ordinaires (+16,4%), en raison de l’augmentation des dépenses de compensation et des charges du personnel.

Le déficit a été financé entièrement à travers l’endettement domestique, les levées du Trésor sur le marché des adjudications ayant totalisé 55,2 milliards de DH, soit le double de l’endettement de 2011.