2M : 26 millions de DH de bénéfices en 2003

C’est le 14 juin que Mostafa Benali tiendra son premier conseil d’administration depuis qu’il a été nommé à  la tête de la deuxième chaîne, en septembre 2003.

C’est le 14 juin que Mostafa Benali tiendra son premier conseil d’administration depuis qu’il a été nommé à la tête de la deuxième chaîne, en septembre 2003. Selon des sources à 2M, les premiers indicateurs financiers de l’exercice se présentent sous de bons auspices avec, notamment, un résultat net d’environ 26 millions de DH.
Pour l’exercice 2004, le management de la chaîne compte améliorer la performance, tablant sur un résultat avoisinant les 50 à 60 millions de DH. A l’origine de cette performance, dit-on à 2M, il y a d’abord l’amélioration des recettes, particulièrement publicitaires, qui se sont très bien portées. Mais il y a également le suivi drastique dont ont fait l’objet les charges d’exploitation. L’on se rappelle que Mostafa Benali avait, dès son arrivée, remis de l’ordre dans un certain nombre de contrats passés avec des prestataires de services avec lesquels il a renégocié les termes des accords. D’un autre côté, la chaîne a revu de fond en comble sa politique de promotion de la production nationale. Et bien sûr, souligne-t-on, l’optimisation des charges supposait également l’adéquation entre les salaires et le travail fourni par chacun. Ce qui explique, entre autres, affirme-t-on auprès de la chaîne, certains départs comme celui, en mars dernier, de Malika Malek, qui animait l’émission «Fil Wajiha», ou encore celui, plus récent, de Nadia Larguet, l’animatrice de l’émission «Bande à part». Lors du départ de cette dernière, la presse avait fait état d’une indemnité de 180 000 DH. Renseignements pris auprès de la chaîne, l’intéressée a, en fait, perçu 280 000 DH .