Marché du travail : Cinq régions abritent 72,6% des actifs âgés de 15 ans et plus

La région de Casablanca-Settat vient en première position avec 22,2% d’actifs, suivie de Rabat- Salé-Kénitra (13,8%) et de Marrakech-Safi (13,3%).

Cinq régions abritent 72,6% de l’ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus au deuxième trimestre de 2022, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

La région de Casablanca-Settat vient en première position avec 22,2% d’actifs, suivie de Rabat- Salé-Kénitra (13,8%), de Marrakech-Safi (13,3%), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (12%) et de Fès-Meknès (11,3%).

Quatre régions enregistrent des taux d’activité supérieurs à la moyenne nationale (45,2%).
Il s’agit des régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (51,2%), de Casablanca-Settat (47,5%), de Marrakech-Safi (46,5%) et de Rabat-Salé-Kénitra (45,7%).

En revanche, les taux les plus bas sont enregistrés dans les régions de Souss-Massa (39,9%), de Béni Mellal-Khénifra (41,7%) et de Fès-Meknès (42%).

Par ailleurs, cinq régions concentrent près de sept chômeurs sur dix (71,1%) au niveau national. La région de Casablanca-Settat vient en première position avec 25,5%, suivie de Rabat-Salé-Kénitra (12,8%), de Fès-Meknès (12,7%), de l’Oriental (10,8%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9,3%). Les taux de chômage les plus élevés sont enregistrés au niveau des régions du Sud (20,9%) et de l’Oriental (18,2%). Avec une acuité moindre, deux autres régions dépassent la moyenne nationale (11,2%), à savoir Casablanca-Settat (12,8%) et Fès-Meknès (12,5%). En revanche, les régions de Marrakech-Safi, de Béni Mellal-Khénifra et de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma enregistrent les taux les plus bas, respectivement 6,5%, 8,7% et 8,7%.