Nos amis les Chinois

Abdellatif B., un Marocain, un pur produit de Hay Mohammadi à  Casablanca, est installé à  New York depuis plusieurs années.

Il y fait de bonnes affaires puisqu’il a sa propre marque de chaussures qui se vend bien dans des magasins ayant pignon sur rue. Ses chaussures, il ne les fait pas fabriquer au Maroc, comme on aurait pu le penser, mais en Chine.
L’annonce cette semaine d’un gros investissement chinois dans le secteur de la métallurgie à Tanger a produit un séisme dans le microcosme et plus particulièrement dans le secteur.
Oui, notre partenariat avec l’Europe est vital pour nous. Oui, c’est grâce à notre arrimage à l’Europe que le Maroc est devenu ce qu’il est aujourd’hui. Pour autant, il n’est pas écrit que nous restions ad vitam aeternam presque entièrement dépendants d’un partenaire et de subir pour cela ses humeurs. On a vu récemment les petites misères que nous fait l’Europe pour quelques tonnes de tomates, les comportements bizarres de la part de pays «amis» comme la France ou encore les campagnes répétitives anti-«Marocains» en Hollande.
Oui, il faut protéger le tissu productif marocain car il représente finalement le pilier central de l’emploi et de la création de richesses. A fortiori de l’arrivée de poids lourds chinois.
Mais l’option d’ouverture a été prise de manière irréversible par le Maroc et elle a, en plus, porté ses fruits. Dans cette ouverture, il n’y a pas que l’Europe ou l’Amérique du Nord. La Chine est désormais inévitable dans l’équation économique mondiale et le Maroc doit se positionner dès maintenant.
La Chine peut représenter des gisements de croissance et de business importants pour le Maroc et dans beaucoup de secteurs. C’est le cas du secteur touristique que l’on sait combien vital pour notre économie. Aujourd’hui, le marché chinois représente 100 millions de touristes par an dont le Maroc capte à peine 10 000. C’est officiel, les touristes chinois sont reconnus pour être ceux qui dépensent le plus au monde, une moyenne de 5.400 euros lors d’un séjour. Les Chinois ont également le séjour le plus long quand ils voyagent, soit une moyenne de 15 jours. Le rêve pour nos hôteliers… !
Qu’un géant comme le métallurgiste chinois ait opté pour le Maroc pour son implantation doit être vu comme un signe très positif et très prometteur. Il peut aussi produire un effet d’entraînement et encourager d’autres à venir pour le plus grand bien de notre économie et de l’emploi.
Tout comme Abdellatif, le Marocain fait de bonnes affaires aux Etats-Unis grâce aux Chinois, notre économie peut faire de bonnes affaires dans le monde entier et particulièrement en Afrique et en Amérique du Nord et accéder à des niveaux d’activité d’une autre dimension à condition que nous réussissions à construire un partenariat intelligent et équilibré avec nos amis les Chinois…