Zoo d’Aïn-Sebaࢠ: les travaux de réhabilitation démarrent au 4e trimestre

L’avant-projet détaillé est en cours de validation. Quatre appels d’offres seront lancés à  partir de février. La durée des travaux est estimée à  24 mois.

Le projet de réhabilitation du parc zoologique d’Aïn-Sebaâ est en bonne marche. Après avoir transféré il y a plusieurs mois l’ensemble des animaux qui occupaient les lieux au parc animalier de l’espace Dream Village, Casa Aménagement, entité en charge de la maîtrise d’ouvrage du projet de réhabilitation, mène aujourd’hui plusieurs actions en même temps. La libération du foncier, qui concerne 14 ménages, progresse à un rythme normal, sans entraver l’avancement du projet : «C’est une problématique que nous gérons très bien», confie Driss Moulay Rchid, DG de la société. A ce jour, 3 ménages ont été délogés et 3 autres sont en passe de l’être. Les travaux de démolition des installations existantes ont également démarré et une palissade de chantier est en cours d’installation. Les études géotechniques, enfin, viennent d’être lancées. Menées par la société espagnole Rain Forest Diseño, conceptrice et gestionnaire du Bioparc de Valence, une référence en matière de zoo-immersion qui veut que les animaux ne soient séparés que par des barrières naturelles, et de Fuengirola à Malaga, les études de conception progressent. «La collection animalière a été validée par nos partenaires du Jardin zoologique national et nous sommes en phase de validation de l’avant-projet détaillé», annonce Driss Moulay Rchid.

Un coût de 250 MDH

Plusieurs appels d’offres seront donc prochainement lancés. Le premier, relatif à la maîtrise d’œuvre et l’ingénierie, sera publié au cours du mois de février. Son attribution est prévue pour début avril. Une fois l’adjudicataire désigné, les parties se mettront d’accord sur le contenu des appels d’offres relatifs aux travaux. Ces derniers seront alors lancés d’ici mai, au plus tard début juin, pour une adjudication fin juillet. Au total, ce sont pas moins de 4 appels d’offres qui seront lancés dans le cadre de ce projet de réhabilitation du zoo d’Aïn-Sebaâ. «Nous envisageons le démarrage des travaux de terrassement au 4e trimestre 2015 pour une durée globale des travaux estimée à 24 mois», conclut Moulay Rchid.

Rappelons que le projet, dont le montage financier rassemblant 250 MDH est déjà bouclé, prévoit la création d’un circuit zoologique, d’un espace de pique-nique, d’une ferme pédagogique, d’équipements divers d’animation et de loisirs (kiosques, restaurants, boutiques, etc.) et, bien sûr, des dépendances liées au fonctionnement du parc, telles que la clinique, un parking et les bureaux administratifs.
L’ensemble du projet occupera ainsi une surface d’environ 10 ha, contre 2,5 ha pour l’ancien parc.