«Yan&One» veut redessiner le monde de la cosmétique au Maroc

Le premier «beauty smart store», qui ouvrira prochainement au Morocco Mall, sera extrêmement équipé en outils digitaux.

Le monde de la cosmétique au Maroc connaîtra un véritable bouleversement avec le lancement imminent d’une nouvelle enseigne 100% marocaine, baptisée «Yan&One». Il ne s’agit pas d’une simple marque de cosmétiques avec des boutiques de vente physique, mais d’un «beauty smart store», œuvre du groupe Aksal. En fait, la fondatrice de la marque, Saloua Idrissi Akhannouch, veut révolutionner le secteur en misant gros sur le digital. Le 1er store, qui a nécessité 3 ans de travail et dont l’ouverture est prévue dans quelques mois au rez-de-chaussée du Morocco Mall, est extrêmement connecté. Dans ce sens, un millier d’écrans et tablettes seront disponibles, tout comme des miroirs tactiles interactifs ou encore des outils digitaux (photos instantanées, vidéos…). L’objectif est de vulgariser les produits et leur utilisation et aussi de permettre aux clients, hommes et femmes, de déterminer leurs besoins d’abord, d’effectuer des essais virtuels et des simulations, pour au final adopter les produits qui leur vont le mieux. Des solutions beauté personnalisées sont proposées sur place et en temps réel, avec la possibilité de partager instantanément des photos sur les réseaux sociaux, histoire de collecter les avis sur tel ou tel produit. Cela va sans dire qu’une application mobile sera bientôt déployée pour offrir les mêmes services qu’en étant sur place : visite, essai, analyse, achat en ligne…
14 espaces sur 3 500 m2
Ainsi, sur une superficie de 3 500 m2, ce store est articulé autour de 14 espaces distincts pour chaque catégorie de cosmétiques (maquillage, parfums, accessoires…), incluant des services spécialement conçus pour femmes voilées. Les hommes ne sont pas en reste puisqu’ils disposeront également d’un espace dédié, avec un service barbier… Compte tenu des services proposés et de la catégorisation des sous-secteurs de la cosmétique, la fondatrice assure que la 1ère boutique devra permettre de créer 200 emplois fixes, répartis entre vendeurs, conseillers… Les produits qui seront mis en vente sont, dans leur totalité, conçus et développés dans des laboratoires étrangers, européens et américains. Ce premier store n’est que le début d’une longue aventure, puisque 2 autres magasins seront créés à Casablanca et Tanger. Une ouverture à l’international est également prévue, notamment en Afrique. En plus de cela, une autre marque sœur sera lancée, moins chère que son aînée et sera nommée «Sin&Zin». Les deux marques développées spécialement pour le groupe Aksal seront commercialisées parallèlement à d’autres marques mondiales dont certaines en exclusivité.