Wafa Assurance hérite de 10 % du chiffre d’affaires d’Axa Assurance Maroc

Axa France a acquis les 49% d’Axa Assurance Maroc auprès d’Ona.
Coût de l’opération : 2,9 milliards de DH.

Cession logique et attendue que celle des 49 % du capital d’Axa Assurance Maroc détenus par le holding Ona. Cette opération n’a que suffisamment traîné, estiment certains assureurs de la place, puisque les deux ex-partenaires devaient clarifier leur situation après la fusion, à fin 2003, entre l’ex-BCM (Banque Commerciale du Maroc) et l’ex-Wafabank, dont, rappelons-le, Wafa Assurance était la maison mère. Ona, un des actionnaires de référence de la nouvelle entité née de cette opération, en l’occurrence Attijariwafa bank, s’était retrouvé de facto partenaire stratégique de deux compagnies, qui plus est, avec un lien capitalistique.

Renforcement des relations commerciales avec la BMCI
Malgré des déclarations diplomatiques sur la possibilité de poursuivre sans anicroche ce partenariat, Ona était réellement décidé à vendre. «Il n’y eut pas d’autres acheteurs qu’Axa France qui vient de confirmer son intention de rester au Maroc, mettant ainsi fin à la rumeur qui annonçait son éventuel départ», explique-t-on dans la profession. L’assureur français va donc signer un chèque de 2,9 milliards de DH pour devenir l’unique propriétaire de la deuxième compagnie d’assurance du pays avec environ 20 % des parts de marché.

Pour le secteur, les assureurs considèrent que l’opération n’aura pas d’effet majeur sur la configuration des parts de marché. En revanche, ils estiment qu’il y aura de gros changements au niveau du portefeuille des deux compagnies. L’Ona et Axa ont certes confirmé le maintien de leur courant d’affaires, mais il faudra noter que le groupe marocain a déjà transféré une partie de ses affaires chez Wafa assurance. Au final, cette transhumance devrait se traduire chez Axa par une perte de 10 % du chiffre d’affaires – dans l’absolu.

Dans tous les cas, les dirigeants d’Axa savent ce qui les attend. Ils ont toutefois la possibilité d’être proactifs, d’autant que la continuité est assurée au niveau de l’organisation. En d’autres termes, aucun mouvement n’est pour l’instant prévu du fait que «tout le management est totalement composé des gens d’Axa qui était majoritaire», précise-t-on.

Les observateurs s’interrogent par ailleurs sur un possible renforcement des relations avec la BMCI dont Axa France détient 9,11% du capital. «Rien n’est encore décidé dans ce sens», répond-on chez Axa Assurance Maroc, où l’on ajoute qu’«il existe déjà des relations commerciales entre les deux entités, notamment via la bancassurance.»