Voitures à  plus de 800 000 DH : 418 unités écoulées en 8 mois !

Les ventes ont progressé de 36% par rapport aux huit premiers mois de 2007. Mercedes et les allemandes imposent leur loi dans le segment des berlines. Porsche et Range Rover s’imposent dans celui des sportives et des 4 x 4.

Leur prix ? 800 000 DH, 1 MDH, 1,5 MDH, et même 2,2 MDH ! Et pourtant… elles tournent, et se vendent plutôt bien. Le marché des automobiles de luxe, celles qui se vendent à 800 000 DH et plus (selon le critère que nous avons arrêté), se porte bien. Sur les huit premiers mois de l’année, 418 unités ont été commercialisées, contre 307 pour l’égale période de l’année précédente, soit une hausse de 36 %, c’est-à-dire 8 points de plus que le taux de progression des voitures importées. Preuve que ce marché a bien sa clientèle, pas moins de 55 modèles sont actuellement commercialisés à plus d’un million de DH l’unité. Pour des raisons de cohérence liées aux caractéristiques techniques, les distributeurs ont classé ces voitures en plusieurs sous-segments.

Routières : rien que des allemandes
A fin août, celui dit des berlines de luxe a enregistré un recul de 11,43 %, à 124 unités. Figurent dans ce segment particulier des marques prestigieuses, dont le positionnement, selon Hatim Kaghat, expert en automobile, se justifie par l’histoire, un segment qui reste peu accessible pour des marques dites «généralistes». On y compte une marque prestigieuse telle que Jaguar qui a d’ailleurs, depuis, étendu sa gamme, mais dont aucun modèle n’a encore été vendu depuis le début de l’année.

La figure de proue de la marque au félin bondissant reste la XJ qui affiche un certain conservatisme pour les amateurs. Elle est proposée à des prix allant de 800 000 DH à 1,1 MDH TTC. Les voitures allemandes (Mercedes classe R et S et BMW Série 7) sont aussi des poids lourds du sous-segment. Partout dans le monde, elles constituent le signe distinctif de la réussite. Du coup, elles ne roulent que pour ceux qui ont un portefeuille bien garni. Pour Mercedes, dont les modèles les moins chers (classe R) sont proposés à 827 000 DH TTC, l’année se présente bien.

Le concessionnaire a réussi à placer 97 unités, 5 de plus par rapport à fin août 2007. Il a réussi son meilleur score avec les classes S qui se négocient pourtant à un million de DH. Dans cette catégorie, 42 voitures (classe S 235), dont le prix affiché est de 1,1 MDH, ont été cédées, de même que 19 proposées à 1,46 MDH l’unité, et 8 vendues à 2,1 MDH l’unité. La concurrente, BMW, s’est contentée de 16 unités sur les huit premiers mois contre 19 en 2007.

Elle a fait l’essentiel de ses ventes sur son modèle le moins cher (la série 7 avec motorisation 3.0 730D 231) qui se négocie à 926 000 DH. Une seule unité affichée à 1,96 MDH a été demandée. L’autre marque allemande, Audi, est aussi en baisse. Elle a placé 11 A8 contre 15 une année plus tôt. La Volkswagen Phaeton (990 000 DH) et la Lexus LS, un modèle qui figure dans le portefeuille de Toyota, n’ont pas encore trouvé preneur.

La situation n’est guère meilleure pour les routières, sous-segment où l’on ne retrouve que BMW et Audi. Seulement 12 unités vendues au total au lieu de 15, à fin août 2007. Pour la première, qui a placé 8 voitures, les prix varient entre 945 000 et 1,45 MDH TTC. En plus de la traditionnelle Série 7, on trouve la série 5, la série 6 coupé et la M5. Pour ce qui est d’Audi, l’offre va de la S5 proposée au prix de 865 000 DH TTC à l’A6 5,2 à 1,1 MDH TTC en passant par une A6 4,2 et Allroad, respectivement proposées aux prix de 940 000 et 950 000 DH TTC.

Il faut dire qu’en matière de prix, il est également possible de jouer avec les niveaux de finition et les motorisations pour trouver des voitures de taille «moyenne» dont les prix explosent. C’est ce qu’Audi a rendu possible avec une A4 4,2 litres vendue à 1,02 MDH TTC.

Lorsqu’on parle de voiture de luxe, les «dream cars» viennent immédiatement à l’esprit. Cependant, hormis quelques rares mordus de bolides de luxe, connaisseurs et ayant les moyens de procéder aux réparations à grands frais en Europe, comme c’est le cas pour la Maserati, la plupart se contentent de véhicules plus communs dans le paysage marocain. C’est le cas des Porsche, BMW, Mercedes et Jaguar. Il faut compter entre 860 000 DH et 2,2 millions pour en avoir une. 54 unités de cette gamme ont trouvé preneur contre 46 pour les huit premiers mois de 2007.

Pour Jaguar, les ventes ont été nulles pour sa XK, que ce soit en version coupé ou cabriolet. Mercedes continue de réaliser le gros des affaires, avec 30 des 54 véhicules de ce-sous segment. Le modèle le plus vendu est sans conteste la Mercedes CLS diesel avec 20 exemplaires.

Loin derrière, BMW totalise 15 coupés et cabriolets dont le plus vendu (9 unités) est le M3. Les prix pour cette marque vont de 841 000 à 1,4 MDH TTC.
Porsche a également cédé 9 exemplaires, comme en 2007, mais aucune unité de sa 911 Turbo proposée à 2,19 MDH n’est encore achetée. Notons qu’une seule avait pu être placée à la même période de l’année précédente.

4×4 de luxe pour dominer la route et impressionner son monde
Pour ce qui est des 4×4, les prix pratiqués dépassent facilement la barre des 800 000 DH. La motorisation, le gabarit et les taxes à l’importation tendent à gonfler la facture. Il n’empêche, les marques plus classiques dans le paysage automobile continuent de vendre en masse. Toutes marques confondues, 228 unités ont été placées contre 106 à fin août 2007.

Sur ce sous-segment, BMW arrive à inverser la vapeur et à prendre la tête du peloton devant Mercedes. En effet, la marque bavaroise a réussi à commercialiser 108 unités de sa fameuse BMW X5 et 14 de la X6. Le prix du catalogue BMW sur ce segment varie de 806 000 à 1,6 MDH TTC. L’autre marque de Smeia, plus spécialisée dans le créneau, Land Rover, a totalisé 59 unités (Range Rover et Range Rover Sport). Commercialisées entre 864 000 et 1 503 000 DH TTC, il s’agit sans nul doute de la clé de voûte de la croissance de l’importateur.

Du côté de la Centrale automobile chérifienne, 10 Porsche Cayenne Turbo ont été commercialisées. Rappelons que, pour une voiture dont le prix public est d’un million de DH, il s’agit d’une performance appréciable. Mais seulement deux Volkswagen Touareg à 1,02 MDH ont été vendues lors des huit premiers mois.

Pour ce qui est de l’Audi Q7, c’est la version diesel qui se vend le mieux (4 unités), commercialisée à 1,04 MDH, tandis que la version essence à 1 MDH ne s’est vendue qu’en un seul exemplaire.
Le Land Cruiser Toyota s’est, quant à lui, vendu à 22 exemplaires. Des experts argueraient qu’il s’agit d’une clientèle d’opérateurs du tourisme de luxe.

Cela étant, à 849 900 DH, le conducteur allie performances de franchissement et confort ! En revanche, seulement 3 unités du 4×4 américain Hummer ont été commercialisées depuis le mois d’avril, et il y a de quoi être surpris. Le H3 se négocie à 850 000 DH TTC et le H2 à quelque 1,6 MDH TTC. Les prix sont proches de ceux de la concurrence, il reste sans doute à accrocher la clientèle.