Virgin Mega Store : 4 nouveaux magasins à  l’étude et une activité qui croît fortement

La liquidation de Virgin Mega Store France ne concerne pas l’activité de l’enseigne au Maroc. Son management table sur un chiffre d’affaires annuel de 350 MDH d’ici 18 à  24 mois.

C’est officiel, Virgin Mega Store France n’est plus. Le tribunal de commerce de Paris a rendu lundi 17 juin la décision de liquidation judiciaire de l’enseigne qui a déposé son bilan cinq mois plus tôt. Cette fermeture relance le débat sur la viabilité du business des «distributeurs de culture», notamment avec l’annonce par la Fnac de la suppression de 600 postes dans les mois à venir, venant s’ajouter aux 500 déjà supprimés dernièrement.

Pourtant, au Maroc, il en est tout à fait autrement. Galvanisé par le succès du magasin de Marrakech, Virgin Mega Store Maroc vient de procéder à l’ouverture d’un quatrième magasin à Fès après ceux de Casablanca et Rabat, et annonce d’ores et déjà l’ouverture prévue de 4 autres magasins dans le Royaume avec la probabilité d’étendre le réseau au Maghreb et en Afrique subsaharienne.

800 clients par jour en moyenne

A croire qu’on ne parle pas du même groupe. «C’est le cas !», rétorque Youness Bennani, DG de Virgin Mega Store, qui précise que VMS n’est pas une franchise mais bel et bien une licence acquise par Best Financière (groupe Label Vie). «Le licencié dispose à ce titre d’une liberté dans le choix des produits, de sa politique de prix et d’approvisionnement sans être contraint de passer par une centrale d’achat», précise le DG. C’est donc la personnalisation de l’offre et son adaptation aux besoins du marché local qui font la force de VMS au Maroc. «Nous sommes dès le départ partis à la chasse aux idées reçues. Que ce soit celles concernant la question du piratage qui nuirait aux ventes ou de l’assertion qui voudrait que le Marocain ne lise pas. Nous avons été agréablement surpris par le résultat», déclare M. Bennani.

Les chiffres sont, à ce sujet, très éloquents. Présent sur le marché depuis avril 2010, VMS a connu une croissance du chiffre d’affaires de 50% en 2011 puis de 48% en 2012. Les magasins enregistrent un fort taux d’affluence avec en moyenne plus de 800 clients par jour, sachant que le trafic peut atteindre 1 200 clients dans certaines périodes. Si l’on prend en compte un panier moyen de 700 DH, on comprend plus facilement les prévisions de la direction qui table sur un chiffre d’affaires de 350 MDH dans les 18 à 24 mois à venir. Dans la catégorie des produits les plus vendus, le livre arrive en premier et représente le tiers des ventes : plus de 140 000 en 2012 contre 135 000 CD et DVD et 90 000 produits électroniques, ce qui porte la part du segment numérique et accessoires à un peu plus de 25% du chiffre d’affaires.