Usine PSA à Kénitra : La production annuelle devrait atteindre 200 000 véhicules en 2021

Le Groupe PSA a investi 3 milliards de DH et prévoit d’investir 3 milliards de DH additionnels dans ses futurs projets. Ses équipementiers ont, quant à eux, investi plus de 16 milliards de DH. L’écosystème PSA a permis la création de 19 100 emplois directs.

Après le Groupe Renault, c’est au tour du Groupe PSA de produire des voitures au Maroc. Le Roi Mohammed VI a inauguré, ce 20 juin, à la plateforme industrielle intégrée Atlantic Free Zone, dans la province de Kénitra, l’usine PSA, ainsi que le lancement officiel des travaux de construction de la deuxième phase de l’usine. Cette inauguration a été également marquée par le lancement en production de trois autres usines :

Une usine du groupe chinois Dicastal, numéro un mondial de la fabrication de jantes en aluminium. Construite sur 24 hectares, avec un investissement de près de 4 milliards de DH, cette usine produira 3 millions de jantes annuellement. Après les travaux pour le doublement de sa capacité, Dicastal produira 6 millions de jantes par an;

Une usine AGC-Induver, fruit d’une association entre le Groupe japonais AGC, numéro un mondial du vitrage automobile, et l’opérateur marocain Induver. Construite sur 13 hectares, avec un investissement de 1,5 milliards de DH, l’usine fabriquera des pare-brises et des vitrages de dernière génération.

L’usine du groupe français Faurecia, numéro un mondial de l’intérieur véhicule. Réalisée sur 4 hectares avec un investissement de 300 millions de DH, cette usine vient compléter celles déjà réalisées par Faurecia au Maroc.

L’usine PSA à Kénitra a été conçue pour produire aussi bien des véhicules thermiques que des véhicules électriques. A ce titre, Jean-Christophe Quemard, vice-président exécutif de PSA en charge de la région MENA, a précisé qu’« au début, l’usine ne fabriquera pas de voitures électriques. Leur production ne se fera qu’en fonction de la demande et des besoins ».

Le Groupe PSA a investi, au total, 3 milliards de DH et prévoit d’investir 3 milliards de DH additionnels dans ses futurs projets. Ses équipementiers ont, quant à eux, investi plus de 16 milliards de DH. L’écosystème PSA a permis de créer 19 100 emplois directs au Maroc.

En vertu du protocole d’accord du 19 Juin 2015, portant sur l’implantation au Maroc du Groupe PSA, celui-ci devrait produire 100 000 véhicules et 100 000 moteurs associés en 2020 et doubler sa capacité de production à 200 000 en 2023 ; atteindre un taux d’intégration locale de 60% en 2020 et de 80% à terme ; approvisionner les usines PSA de pièces fabriquées au Maroc pour atteindre 1 milliard d’Euros, à l’horizon 2025 ; et aussi créer un centre de R&D de1500 ingénieurs et techniciens supérieurs.

Depuis la signature de cette convention, 27 nouvelles usines de 10 nationalités différentes se sont installées à Kénitra. A l’heure actuelle, les véhicules produits bénéficient d’un taux d’intégration de plus de 60% et les achats par PSA de pièces fabriquées au Maroc ont atteint 700 millions d’Euros en 2018, se situant bien au-dessus des prévisions. De ce fait, l’objectif d’1 milliard d’Euros sera réalisé avant 2025. S’agissant du doublement de la capacité de production de l’usine à 200 000 véhicules par an, le ministre de l’industrie, Moulay Hafid Elalamy, affirme qu’il devrait se faire dès 2021. Quant au centre R&D, il compte aujourd’hui 2300 employés dont 85% sont des ingénieurs ; l’objectif de 1500 ingénieurs et techniciens supérieurs ayant été dépassé.

Enfin, lors de la cérémonie d’inauguration, PSA a dévoilé la Peugeot 208, qui sera produite à l’usine à Kénitra. A noter qu’entre 2013 et 2018, les exportations du secteur automobile, qui emploie actuellement 189 600 personnes, sont passées de 31,7 à 65,1 milliards de DH.