Une jeune entreprise marocaine s’attaque au marché du green tea glacé

Moroccan Ice Tea a investi 100 MDH pour lancer la gamme Kaya Tea. A la menthe, à la cerise, au citron ou à la nectarine, le produit est commercialisé sur le marché local et exporté dans les pays du Golfe, en France et en Belgique.

01, nouvelle gamme de thé vert glacé produite par Moroccan Ice Tea, a remporté le Prix du mérite de la meilleure qualité de la 12e édition du Salon international de l’agriculture de Meknès. Lancé depuis une année, selon les responsables de l’entreprise, il s’agit du premier thé glacé marocain sur le marché qui reste, il faut le rappeler, dominé à 95% par le thé noir glacé importé. La gamme, issue de deux années de recherche et développement, est composée de quatre parfums : le Fresh mint, le Juicy lemon, Irresistible cherry et Appetizing nectarine. La société travaille sur de nouvelles saveurs en s’appuyant sur les produits locaux.

L’objectif, selon Ismail Khayatey, PDG du groupe Rifai Holding, est justement de contribuer à la valorisation des produits agricoles nationaux et d’offrir un produit reflétant le thé à la pure tradition marocaine. Distribuées dans 20 points de vente (superettes, aéroports, stations service, CHR) situés dans les principales villes (Casablanca, Rabat, Marrakech,Tanger, Agadir..), les canettes sont commercialisées à 9 DH.

Un marché prometteur

Au-delà du marché local, Moroccan Ice Tea, dont les produits sont déjà distribués aux Emirats, entend développer son export en s’attaquant aux marchés de l’Arabie Saoudite, du Koweit, du Qatar et de Bahrein. La gamme sera commercialisée, dès juin prochain, en France et en Belgique. Et la filiale de Moroccan Ice Tea, Kayatea Europe BV implantée aux Pays-bas, s’active pour le lancement dans d’autres pays européens. C’est un marché prometteur selon le management de l’entreprise car le thé vert glacé ne représente aujourd’hui que 2% au niveau mondial.

Le lancement de Kaya Tea a nécessité  un investissement de 100 MDH et Moroccan Ice Tea prévoit à terme un investissement supplémentaire de 500 millions. Preuve qu’elle n’est pas peu confiante dans l’avenir .n