Une brochette de vedettes pour vendre l’image de Méditel

Après Younès El Aynaoui, l’opérateur signe avec Hicham El Guerrouj, Marouane Chammakh et Hassan El Fad.

Le procédé est connu, il consiste à associer l’image d’une vedette à celle d’un produit ou d’une marque. Medi Telecom a réussi le tour de force de signer des contrats de deux à trois ans, en même temps, avec trois personnalités et non des moindres. Il s’agit de l’athlète mondial Hicham El Guerrouj, du footballeur international Marouane Chemmakh et du comédien Hassan El Fad, sans compter le tennisman Younès El Aynaoui, auquel Méditel est déjà lié par contrat.
Tout ce petit monde était réuni, lundi 31 janvier, autour du DG de la société, Miguel Munchen, et de son directeur commercial, Moncef Belkhayat, lors d’une conférence de presse tenue à Casablanca pour annoncer la stratégie de communication pour 2005. Celle-ci, devaient affirmer ses responsables, véhicule les valeurs «de simplicité, de proximité, de sympathie et de performance». Ces valeurs, on les retrouve chez ces célébrités, bien évidemment, avec cependant un petit bémol pour la sympathie, qui n’est pas la chose la mieux partagée.

Un budget communication qui dépasse les 100 MDH !
Bien sûr, on ne dira rien sur le budget consacré aux campagnes, ni du reste sur les cachets de cette constellation d’étoiles. Mais selon une source digne de foi, la compagnie compte mettre le paquet en communication en 2005, avec un budget qui dépassera les 100 MDH.
La direction annonce, tout de même, que le nombre d’abonnés actifs, c’est-à-dire qui utilisent leur téléphone, totalise 3 millions, après cinq ans d’activité. Elle réaffirme en outre sa ferme intention de postuler à l’appel d’offres pour l’octroi d’une licence du fixe, ce qui va lui permettre d’avoir accès à d’autres pôles de croissance, particulièrement le marché de l’internet.
Il faut rappeler que Maroc Telecom sponsorise déjà les équipes nationales de football et d’athlétisme, et que l’utilisation de l’image d’El Guerrouj et de Chammakh risque de provoquer quelques grincements de dents chez l’opérateur historique, mais à Méditel, on se veut rassurant : il s’agit d’utiliser l’image personnelle des deux athlètes. La concurrence est parfois là où on ne l’attend pas.

«La stratégie de communication 2005 véhicule les valeurs de simplicité, de proximité, de sympathie et de performance.»