Interopérabilité des moyens de transport : Rabat lâche Casablanca !

L’intermodalité entre le bus et le tramway a été lancée à Rabat. Casablanca à la traîne.

L’interopérabilité des modes de transport en commun est une réalité à Rabat. Depuis le 16 novembre, la Société du tramway de Rabat-Salé (STRS), SDL en charge du développement du transport urbain en tramway, Transdev, exploitant du réseau du tramway et Alsa-Citybus, délégataire du service du transport urbain par autobus, ont mis sur place une nouvelle offre de service intermodale Tram’bus. Il s’agit selon STRS d’un «service complémentaire entre les deux modes, qui vise à améliorer l’offre de service du transport urbain public dans l’agglomération de Rabat-Salé-Témara. Il permettra aux usagers de bénéficier d’un voyage en tramway et en bus moyennant un ticket unique «Tram’bus» à seulement 8 DH au lieu de 11 DH».

Interopérabilité des moyens de transport
Interopérabilité des moyens de transport Bus et Tramway

Rabat creuse l’écart avec Casablanca

Ainsi, en matière d’évolution du service du transport urbain par autobus, Rabat creuse petit à petit l’écart avec les dix-huit communes sous le giron de l’Etablissement de coopération intercommunal (ECI) Al Baida. De plus en plus, ce même projet d’interopérabilité entre le tramway et l’autobus, qui était d’actualité aussi à Casablanca, semble plus que jamais une chimère qu’autre chose. Une issue logique, à cause du sursis d’un an imposé au contrat signé avec Alsa. Si tout va bien, il faudra attendre la fin du contrat temporaire avec l’opérateur espagnol en novembre 2020, et le début du contrat principal de dix ans pour activer l’intermodalité. Il faudra aussi que l’évolution du tramway dans la capitale économique avance sans couacs, surtout en ce qui concerne les nouvelles lignes T3 et T4 qui enregistrent quelques problèmes actuellement.

Pour rappel, à Rabat, l’intermodalité entre le tramway et l’autobus concernera l’ensemble du réseau de tramway, en plus d’une nouvelle ligne d’autobus créée spécialement pour lancer l’intermodalité. Celle ligne reliera le quartier Wifaq à Témara à la Gare de Rabat-Agdal, en passant par Hay Riad. Le point d’échange entre les deux modes sera organisé au niveau de la station terminus tramway au niveau de la cité universitaire Al Irfane. L’intermodalité sera aussi organisée dans l’autre sens, au niveau de la station Ibn Sina, avec une desserte de la Gare LGV à l’Agdal. «L’objectif, à terme, est de généraliser ce service d’intermodalité entre le réseau tramway et l’ensemble du réseau d’autobus», dit le communiqué officiel de la Société du tramway de Rabat-Salé.