Alsa remplacera M’dina Bus

Le contrat sera voté par le Conseil d’administration de l’ECI Al Baida le 15 octobre. Une convention sera signé le même jour avec Casa Transports qui se chargera du suivi du nouveau contrat.

Dernier dénouement dans le feuilleton du transport urbain par autobus à Casablanca. Alsa est le nouvel opérateur qui remplacera M’dina Bus, après la fin du contrat de cette dernière, prévue fin octobre 2019.

Cette information a été annoncée mardi 1 octobre par l’Etablissement de coopération intercommunal (ECI) Al Baida, en charge du secteur du transport urbain par autobus et représentant 18 communes. « Effectivement, l’entreprise espagnole a remporté l’appel d’offres du transport urbain par autobus à Casablanca », nous confirme Imane Sabir, présidente de l’ECI Al Baida. « Pour ce qui est du nouveau contrat, il sera voté au cours de la deuxième séance de la session d’octobre de l’ECI », prévue le 15 octobre, après avoir été inclus dans l’ordre du jour de la première séance de la session (03 octobre).

Autre point important ayant été reporté, le vote d’une convention entre l’ECI et Casa Transports, donnant droit à la SDL de faire le suivi du contrat avec Alsa. Pour rappel, la SDL casablancaise a été déjà chargée de superviser les mécanismes de coordination entre le réseau du tramway et les bus, après avoir été dépossédée du dossier de d’acquisition de 350 autobus, un investissement de l’ordre de 1,1 milliard de DH. Ce dernier point a fait l’objet d’un vote unanime, juillet dernier, de la part des membres du CA d’Al Baida.

Le nouveau prestataire, Alsa en l’occurrence, devra aussi et dans un premier temps acquérir le même nombre de bus (350). En tout cas, pour assurer les deux millions de déplacements quotidiens par autobus à Casablanca, on a besoin de beaucoup plus de 700 véhicules. Cela est clair. Maintenant, il faudra lutter contre le vandalisme, un phénomène qui a déjà touché les nouveaux bus à Rabat. Des mesures dans ce sens rassureront Alsa, qui bénéficiera déjà d’une mesure pour combler le déficit d’exploitation. Et c’est l’ECI qui s’en chargera. C’est ce qu’on connait jusqu’à présent. Pour le reste des détails du contrat, il faudra attendre.