Casablanca et Mohammédia : renforcement de l’offre de luxe

Selon Mustapha Agounjabe, délégué du tourisme de Casablanca, la capacité litière, Mohammédia comprise, est de 17 000 lits, soit 133 unités hôtelières, à fin 2016.

On y dénombre cinq établissements de luxe, quatre de 5*, 26 de 4* et 21 de 3*. Le reste est réparti entre les hôtels une et deux étoiles. Onze établissements d’hébergement hôtelier ont ouvert en 2016. Ils ont augmenté la capacité de 1 047 lits et généré 832 emplois. D’ici à 2020, 19 établissements hôteliers d’une capacité de 3 436 lits seront ouverts à Casablanca et Mohammédia. «Plus de 70% des projets en cours de développement sont composés d’hôtels 4* et de classe supérieure, et ce, pour répondre à une demande pressante dans un segment qui réalise le meilleur taux d’occupation à l’échelle nationale avec 70% en moyenne annuelle et 90% en haute saison», déclare M. Agounjabe. Parmi les projets en cours figure le Royal Mansour qui est en train d’être reconstruit. Cet établissement sera haut de 21 étages, sans compter trois sous-sols. L’aspect architectural sera préservé et l’hôtel intégré dans la catégorie «Palace».

Les autorités encouragent les promoteurs à réaliser ce type d’investissements. Par ailleurs, le nombre de restaurants classés à Casablanca et homologués par le ministère du tourisme sont au nombre de 106 sur un total de 2 000. Le secteur touristique comprend également 248 agences de voyages à Casablanca et 219 sociétés de transport touristique dont 23% de 1ère série (composée de bus) et 24% de 2e série (véhicules d’une capacité de 14 à 27 personnes).