Agadir: Le locatif dope l’activité touristique

Comme chaque année, de nombreux touristes nationaux ont préféré louer des logements, au lieu de réserver dans des établissement hôteliers.

Les plages d’Agadir ne désemplissent pas depuis le début de l’été. En ce moment, malgré la fin de saison qui approche et la rentrée scolaire qui s’annonce, le front de mer est encore bondé. Habitants de la ville comme visiteurs dès les premières heures du matin, convergent durant la journée comme en soirée vers la mer. C’est le côté balnéaire de la région que recherchent la majorité des touristes qui séjournent dans la destination en cette saison estivale.

Parmi cette affluence de touristes, ce sont les visiteurs nationaux qui se distinguent en nombre. En juillet dernier, la clientèle nationale a constitué près de 50% des arrivées enregistrées dans la ville. Mais ce ne sont pas les établissements hôteliers qui profitent de l’arrivée en masse de cette clientèle en cette période. Les nuitées enregistrées dans les hôtels classés de la station balnéaire en juillet dernier étaient au nombre de 622 545, soit un recul de 6, 60% comparativement à la même période l’an dernier, précise une note du Conseil régional du Tourisme d’Agadir Souss Massa. De fait, ce sont plutôt les hôtels en front de mer qui ont tiré leur épingle du jeu en cette saison mais ce n’est pas sans avoir consenti une baisse de leur tarif et une offre promotionnelle. Selon un hôtelier de la place qui requiert l’anonymat, ‘’la saison devrait se terminer par une baisse des chiffres d’affaire par rapport à la même période en 2018, même pour les hôtels les plus prisés’’.

Comme chaque année, les vacanciers nationaux ont préféré le locatif informel qui en cette période enregistre le pic de son activité. Villas, appartements et même chambres meublés ont trouvé preneurs. Et ce à des prix variant entre 300 et 2000 DH par jour pour les chambres et appartements. En ce qui concerne les villas, les prix sont négociés entre 2500 et 5000 DH par jour. Les localités en bordure de mer telle que Taghazout ont été depuis le début de l’été les plus prisées.

Les snacks, les restaurants à petit prix ont également réalisé de bonnes affaires cet été. Chaque soir, la circulation en ville est très dense jusqu’à très tard dans la nuit et devant de nombreux lieux de restauration rapide, c’est une clientèle en masse qui attend d’être servie.

Cette situation de forte affluence se reproduit chaque année et confirme le fort potentiel du marché émetteur national. Mais pour continuer à drainer cette catégorie de touristes, une clientèle constituée en majorité de famille, il est de l’avis de professionnels, de faire plus d’effort en termes d’animation. ‘’En dehors de la plage, nous ne savons pas où aller avec nos enfants pour les divertir. La ville a besoin d’activités dédiées aux familles’’, souligne un vacancier.

Il est vrai que les attractions dédiées aux touristes en famille sont limitées dans la destination. Le soir notamment, dans un environnement peuplé de nombreux cabarets, de chichas et de casinos, les touristes en famille ont du mal à trouver leur place.