Tourisme : Royaume-Uni, 500 000 arrivées mais peut mieux faire

Le marché britannique reste pour le Maroc un marché difficile d’accès même avec ses 56,6 millions de voyages à  l’étranger et un total dépense qui s’élève à  32.6 milliards de livres sterlings.

Le marché britannique reste pour le Maroc un marché difficile d’accès même avec ses 56,6 millions de voyages à l’étranger et un total dépense qui s’élève à 32,6 milliards de livres sterlings. C’est de surcroît un marché où la recherche de l’information sur les destinations passe pour 77% par le biais d’internet, la télévision intervient pour 5% et le bouche à oreille pour seulement 14%. S’agissant du voyage au Maroc, environ le quart des voyageurs s’informent par internet, les journaux et télévision interviennent pour 12%, les voyagistes pour 10% et les amis et famille pour 49%, ce qui montre que l’offre marocaine n’est pas très présente sur internet en langue anglaise. 55% des Anglais composent leur voyage, mais les TO gardent une bonne main avec 45% pour les packages. La durée moyenne de séjour est de 1,2 jour.

En 2011, les premières destinations des touristes britanniques ont été l’Espagne avec 10,57 millions, la France avec 8,93 millions, les USA avec 3,3 millions. Sur les 56,6 millions de voyages, 43,6 millions ont lieu à l’intérieur de l’Europe. Le Maroc a accueilli 496 000 touristes britanniques en 2012, soit à peu près le double qu’en 2005 (244 000) avec un taux de croissance annuel de moyen de 11% entre les deux périodes, alors que les nuitées évoluent plus lentement : +1% entre 2005 et 2012.

Comme pour les Français, le climat intervient pour 47% dans le choix du Maroc par les Anglais, le dépaysement pour 35% et le coût du voyage pour 11%.

Ils sont aussi attirés au même titre que les Français par le culturel pour 92% d’entre eux et 39% par les activités balnéaires.

Le marché britannique offre encore des marges de manœuvre intéressantes pour le Maroc pour peu qu’on s’y intéresse de plus près. Le nombre de fréquences aériennes pour l’été 2013 est de 59 rotations dont Londres-Marrakech (23), Londres-Casablanca (9) Londres- Agadir (7) et Londres-Tanger (2), en plus de quelques vols qui relient des villes de provinces à Mararkech, Fès et Agadir.
Mais attention, avertit l’ONMT, si les TO britanniques apprécient de parler affaires autour d’un déjeuner, le délai pour la prise d’un rendez-vous est de 2 semaines minimum, et tout retard au rendez-vous est à éviter…