Tourisme : hôtels classés et unités informelles ont fait le plein en août

L’été 2014 sera sans conteste meilleur que celui de 2013 n Le balnéaire a connu un grand succès. Marrakech n’est pas en reste.

La saison estivale est à peine terminée que déjà les commentaires font état d’un très bon crû pour l’activité touristique de la destination Maroc. Malgré un léger ralentissement au mois de juillet du fait de Ramadan, le mois d’août a sans conteste permis aux hôteliers, notamment dans les stations balnéaires, de faire le plein. A fin juillet d’abord, et d’après les dernières statistiques rendues publiques par l’Observatoire du tourisme, les arrivées aux postes frontières cumulées depuis janvier ont progressé de 8% pour atteindre près de six millions de touristes. Elles ont en outre augmenté de 14% en juillet par rapport au même mois de l’année dernière. Ce sont les MRE, avec une progression de 22% de leurs arrivées en juillet, contre +0,5% pour les touristes étrangers, qui ont permis de sauver le mois de juillet.

Ouarzazate ressent déjà les effets du renforcement aérien

En revanche, les nuitées ont fléchi de 7% en juillet de cette année par rapport à celui de 2013, alors même qu’elles ont augmenté de 5% depuis janvier. En août, la tendance des arrivées comme des nuitées est, même en l’absence de chiffres, clairement en hausse. «Il est évident que nous avons mieux fait qu’en 2013. Le taux d’occupation moyen sera supérieur à l’année dernière. C’était complet, ou presque, partout, surtout dans les destinations balnéaires», résume Abdelaziz Samim, directeur délégué de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH). Sur le terrain, ce sont les formules all-inclusive qui ont particulièrement bien marché, notamment à Marrakech et Agadir. La ville ocre s’en est d’ailleurs bien sortie, grâce aux réservations de dernière minute de touristes nationaux qui se sont rabattus sur Marrakech faute de place ou de budget pour aller ailleurs. Les hôtels-clubs, en renforçant leur animation, ont affiché complet dès la 2e semaine d’août. Quelques cas de surbooking, sans grande conséquence, ont même pu être constatés.
Grâce au renforcement aérien et à son animation, notamment le festival d’Ahouache, Ouarzazate a elle aussi réalisé une belle saison et septembre s’annonce tout aussi positif, avec notamment le démarrage de 3 tournages de films. Dans le Nord, les taux d’occupation oscillaient entre 90 et 100%. A Tanger, le CRT a constaté le retour des touristes espagnols et une croissance significative des excursionnistes. La flambant neuve station d’Imi Ouaddar (Agadir), dont certaines infrastructures sont encore en chantier et malgré un service surchargé, a connu un très bon démarrage pendant tout le mois d’août, continuant, même après, d’enregistrer des réservations.
Dans ces destinations les plus prisées en été, et à l’image des établissements classés, l’informel a également eu l’occasion de se frotter les mains. «Les appartements et maisons d’hôtes étaient pleins», commente le CRT de Marrakech. Résultat, les prix ont augmenté dans l’informel, jusqu’à parfois dépasser ceux des hôteliers.