TIC : les grandes tendances sous la loupe des DSI francophones

Une centaine de décideurs se sont réunis les 23 et 24 mai à  El-Jadida. Perspectives d’investissements dans les TIC, missions de la fonction et l’agenda des 12 prochains mois ont été passés en revue.

Initialement chargé de maintenir la cohérence de l’infrastructure informatique avec les besoins de l’entreprise, le directeur des systèmes d’information (DSI) se retrouve au cœur d’un tourbillon à mesure que la technologie imprègne les processus métiers. Sous l’impulsion de l’externalisation qui touche de plus en plus le domaine de l’informatique, il se voit contraint de savoir gérer des fournisseurs (nouvelles offres, nouveaux modes de tarification…) et de savoir maintenir et faire évoluer les expertises conservées en interne. C’est dans ce contexte de changement de métier et d’attribution de nouveaux rôles que s’est tenu les 23 et 24 mai dernier à El-Jadida la première édition du Sommet francophone des DSI sous le thème «Saisir le moment : transformer, innover, collaborer». Organisé par le cabinet d’études spécialisé en IT, International Data Corporation (IDC) sous l’égide du ministère du commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies, le sommet francophone des DSI a réuni plus de 100 décideurs IT de toute la région.

Le partage des expériences encouragé

La rencontre s’est fixé comme objectif de fournir un aperçu sur les tendances émergentes en matière de TIC qui façonneront le monde des affaires à travers le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, le Sénégal, la Côte-d’Ivoire, le Cameroun et la Mauritanie. «Le rôle du DSI est en train de passer d’une dimension strictement technologique et informatique à une dimension stratégique incluant la transformation de l’activité de l’entreprise. Ce sommet arrive à point nommé pour faire le point sur la question mais également partager les expériences africaines», déclare Ababacar Gueye, directeur de cabinet au ministère de la communication, des télécommunications et de l’économie numérique du Sénégal. S’appuyant sur des recherches d’IDC sur les DSI, le sommet a été une occasion pour traiter les questions clés dans les agendas des décideurs d’informatique de l’Afrique francophone au cours des 12 prochains mois ainsi que les défis auxquels ils devront faire face. Ont également été détaillées, lors de la rencontre, les perspectives globales d’investissement en TIC pour toute la région. Le vice-président et directeur général du Moyen-Orient, en Afrique et en Turquie d’IDC, Jyoti Lalchandani et la directrice générale de l’Afrique francophone, Ouafa Kathir, ont dirigé les ateliers au cours de la journée qui ont porté sur les quatre leviers technologiques que sont le Cloud, la mobilité, les médias sociaux et l’analyse de données.