Taghazout : Quand une enseigne de luxe remet le tourisme marocain sur orbite

Authenticité, écologie, raffinement, wellness et gastronomie, sont les ingrédients pour bien positionner le produit et attirer dans la région une nouvelle clientèle. Le Fairmont crée son empreinte dans la destination.

Les positionnements mer et soleil, montagne ou culture ne sont plus à eux seuls vendeurs. Le touriste d’aujourd’hui est à la recherche plutôt de découvertes et d’expériences de voyage. En misant sur un label écologique, une offre wellness et une étiquette gastronomique forte, ainsi que sur le luxe et le raffinement, c’est la stratégie poursuivie par exemple par le Fairmont Taghazout, explique Ghizlane Bounouar, directrice commerciale et marketing de l’établissement. La démarche porte aujourd’hui ses fruits. Considéré parmi les plus beaux hôtels du monde et classé parmi les nouvelles ouvertures les plus excitantes en matière de voyages, classé dans la ‘‘Host List 2022’’ du magazine «Condé Nast Traveller», cet établissement hôtelier ne cesse de se distinguer et de réinventer sa destination.

La semaine dernière, il fêtait le retour du chef Masaharu Morimoto autour d’une soirée privée, de masterclass et de diners festifs. Véritable star internationale de la cuisine japonaise, qui a associé depuis l’an dernier son nom au restaurant japonais de l’établissement, le chef Morimoto a créé l’événement la semaine dernière dans la région. Un véritable voyage pour tous les présents qui ont été transportés par l’atmosphère créée. Le renommé chef japonais se dit très fier de son implantation au Fairmont Taghazout Bay et de pouvoir y offrir le meilleur de sa cuisine.

La stratégie de l’établissement de se doter d’une enseigne forte porteuse d’une cuisine tendance, healthy et raffinée à l’image du positionnement du resort qui l’abrite, explique le choix de la cuisine japonaise. Le mariage entre la marque Morimoto et le Fairmont Taghazout Bay vient du fait d’un partage de valeurs communes recherchées de part et d’autre, notamment l’authenticité et l’implication personnelle du chef Morimoto. «Nous ne recherchions pas seulement une marque et un logo; nous voulions aussi une collaboration effective avec une personne humble authentique. Et avec le chef Morimoto c’est un partenariat tel que nous l’avons souhaité», souligne Francis Desjardins, directeur général de l’établissement. «Nous ne souhaitions pas seulement signer un contrat avec une marque internationale, nous voulons créer une empreinte», a-t-il ajouté.

C’est justement la démarche initiée par les hôtels implantés dans la station qui à travers leur stratégie respective agissent en complémentarité. Hôtels et village de surfs, resort orienté famille, établissement all inclusif, hôtel adossé à un golf, l’offre touristique est diverse et en passe de se développer dans la station balnéaire. En attendant l’inauguration prochaine du Hilton et du Marriott, Taghazout abrite aujourd’hui six hôtels en activité sur les huit unités au programme. Il s’agit du Radisson Blue, le RIU Tikida, le White Beach, le Fairmont, le Hyatt place et le Hyatt Regency. Une offre au total de 3 844 lits sur les 5 300 escomptés y compris 832 lits à travers les résidences immobilières de promotion touristique (RIPT) et 366 lits dans le village de surf. A fin 2023, le nombre de lits dans la destination devrait atteindre un nombre de
4 684, soit un taux de réalisation de plus de 80%, plus d’une décennie après le lancement des travaux de la station balnéaire.

En attendant, la saison estivale s’annonce sous de bons auspices. Selon les hôteliers de la station balnéaire, le taux prévisionnel pour les mois de juillet et août est de 80%. Certains établissements s’y préparent en lançant des compagnes de recrutement. Sur le plan animation, l’ouverture récente dans la localité du centre Targant abritant le premier musée de l’arganier, les excursions inédites qu’offre la région sont autant d’éléments qui renforcent l’attractivité de la destination. Ils participent depuis la reprise de l’activité touristique à relancer et réinventer le tourisme dans la région.