Somaca emprunte 400 millions de DH auprès des banques locales

Sa capacité annuelle de production passera à  90 000 véhicules dès septembre.
Le montant du programme d’investissement est de 500 MDH.

La crise qui frappe de plein fouet l’industrie automobile dans le monde ne semble pas affecter le marché marocain. Du moins, pas celui de la Société marocaine de construction automobile (Somaca) qui poursuit son programme de développement. La filiale de Renault vient d’obtenir un prêt de 400 MDH auprès d’un consortium de trois banques de la place. Contracté à moyen terme, le  prêt est surtout destiné à renforcer  les capacités financières de la société qui a dû puiser les 400 MDH dans ses fonds propres pour démarrer le programme d’investissement. Lancé en 2007, le programme nécessitera une enveloppe de 500 MDH et permettra de porter la capacité annuelle de production de 45 000 à plus de 90 000 véhicules  dès septembre prochain. «Nous prévoyons que les marchés à l’export accapareront environ 45% de notre production», indique un responsable à Somaca.
Outre les marchés français et espagnol qui ont déjà été investis par la production made in Morroco (près de 7 500 Logan ont été exportés vers ces marchés l’année dernière), l’Egypte vient d’ouvrir ses portes à la production marocaine de véhicules low cost, après quelques tergiversations relatives à l’application de l’accord Quadra. Les autorités égyptiennes ont longtemps refusé d’appliquer la franchise sous prétexte que la Logan ne respectait pas le taux d’intégration minimale de 40%.

Objectif sur l’Egypte : 5 000 Logan
Ce marché représente un potentiel d’environ 25 000 unités par an. Pour les exportations de la Logan, la Somaca table sur un volume de départ de 5 000 véhicules. Signalons que la production de la filiale de Renault se répartit entre les quatre modèles que sont Dacia Logan, Renault Kangoo, Peugeot Partner et Citroën Berlingo. Ce catalogue est appelé à s’enrichir puisque la société attend l’arrivée sur ses chaînes du nouveau modèle Dacia Sandero qui constitue une version courte à hayon (coupé) de la Logan. Et contrairement à sa grande sœur qui s’exportera plus vers le marché égyptien, ce modèle est plutôt destiné au marché européen.
Rappelons qu’après avoir acquis les parts de l’Etat, celles de Fiat ou encore celles des petits actionnaires, Renault est devenue l’actionnaire majoritaire de l’assembleur avec 80% des actions. Les 20% restants appartiennent toujours à PSA (alliance entre les deux constructeurs français Peugeot et Citroën).