SNI dégage un bénéfice net de 1.2 milliard de dirhams

Le résultat net social, qui reflète mieux les profits tirés des sociétés en portefeuille sous formes de dividendes et de plus-values de cessions, s’est établi à  1,2 milliard de DH, en retrait de 15% par rapport à  2010.

Réalisations probantes pour Sni au titre de 2011. Le résultat net social, qui reflète mieux les profits tirés des sociétés en portefeuille sous formes de dividendes et de plus-values de cessions, s’est établi à 1,2 milliard de DH, en retrait de 15% par rapport à 2010. Cette baisse provient essentiellement de la non-réalisation de plus-values de cession en 2011, du fait du retard pris dans la réalisation de cession de Lesieur, programmée initialement pour 2011. En effet, suite à l’accord conclu entre Sni et Sofiprotéol en juillet 2011 pour la cession de 41% du capital de Lesieur, les autorités de la concurrence ont réalisé une étude concurrentielle sur le secteur des huiles entre août et décembre, dont les conclusions ont été transmises au chef du gouvernement qui n’a donné son accord pour l’opération qu’en février 2012. Hors plus-values et autres éléments non courants, le résultat de Sni serait en hausse de 5% en raison de la baisse des charges de structure suite aux économies réalisées à travers la fusion entre Sni et Ona.
En consolidé, les bénéfices passent de 2,9 milliards de DH en 2010 à 4,3 milliards en 2011. Une performance qui s’explique essentiellement par le redressement des résultats des activités minières, la réalisation du premier bénéfice par Wana, la croissance des résultats des activités bancaires et de distribution et enfin la non-récurrence des impôts et taxes payés en 2010 suite à la fusion entre Sni et Ona.