SNEP : le chiffre d’affaires en hausse, l’endettement aussi…

Les indicateurs au deuxième trimestre rendus publics par la filiale de Ynna Holding laissent apparaître une envolée de l’endettement liée à l’augmentation du besoin en fonds de roulement.

Au cours du deuxième trimestre de l’année, les ventes de la Société Nationale d’Electrolyse et de Pétrochimie (SNEP) ont connu une progression de 23%, comparativement à la même période de 2021. « Cette performance est portée par la demande soutenue de l’ensemble des produits », indique un communiqué de la société qui se positionne tant sur les produits vinyliques (PVC et Compound PVC) que sur les produits issus de l’électrolyse (Soude, Chlore, Eau de Javel) ainsi que de l’Acide Chlorhydrique.

Le chiffre d’affaires cumulé à fin juin de la filiale de Ynna Holding s’établit ainsi à 623 millions de dirhams, en hausse de 20,6% par rapport au premier 2021. Côté investissement, la société a relativement levé le pied comparativement à l’année dernière. Le Capex enregistré à fin juin 2022 s’établit à 47,1 millions de dirhams, soit près de 30 millions de moins par rapport à la même période de l’année dernière.

Enfin, l’endettement financier a bondi de quelque 50 millions de dirhams. « Le besoin supplémentaire en fonds de roulement généré par l’envolée des matières premières et les dépenses d’investissement, a porté l’endettement à 347,1 millions de dirhams à fin juin 2022 », indique le management de la SNEP.