Sidi Ali : près de 9 millions de DH investis pour produire une bouteille « végétale »

La bouteille est composée à  30% de résidus de canne à  sucre et est complètement recyclable. Le projet a été intégralement réalisé en interne. Le coût de revient est plus élevé, de 10% à  12%, à  cause du prix de la matière végétale.

Fort de sa présence sur le marché de l’eau minérale, le groupe Les Eaux Minérales d’Oulmès sort son nouveau concept de la bouteille végétale pour son produit Sidi Ali. Entièrement recyclable, cette nouvelle bouteille 30% d’origine végétale est fabriquée en partie de résidus de canne à sucre. Grâce à ce procédé de fabrication, elle permettra non seulement de préserver l’environnement en atténuant les émissions à effets de serre et l’empreinte carbone mais également de contribuer à la réduction de la consommation des énergies non renouvelables.

Cette bouteille est estampillée «eco-friendly», label destiné aux produits respectueux de l’environnement. Son développement qui a nécessité un investissement de 8,8 MDH a été entièrement réalisé en interne par les ingénieurs des départements R&D et marketing en se basant sur l’expérience du groupe en matière d’injection plastique.

Le groupe revendique 70% du secteur des eaux

En effet, l’infrastructure de fabrication des préformes et le laboratoire d’analyse sont suffisamment équipés pour ce genre de projet.
Pourtant, malgré  son apport environnemental certain, la bouteille végétale sera commercialisée uniquement en format un litre, tant que le prix de la matière restera élevé.

En effet, le prix de revient d’une bouteille végétale est plus cher de 10% à 12% environ selon le volume à cause du prix du PET végétal qui reste 30% plus cher que le PET à base de pétrole. «Des extensions à d’autres gammes de produits seront envisagés dès que le prix de revient le permettra», assure la direction du groupe.
Première marque d’eau minérale marocaine à lancer la bouteille végétale, Sidi Ali se positionne comme une marque pionnière de l’éco-conception sur son marché et s’inscrit parfaitement dans une démarche écologique globale du groupe Les Eaux Minérales d’Oulmès. Ce dernier est une entreprise qui a opté pour une croissance durable et responsable : préservation des ressources naturelles, protection des sources, certification ISO 9001 version 2008, certification ISO 22 000 version 2005, préparation de la certification ISO 14 001…

La part de marché de l’ensemble des marques de la société dans le secteur des eaux minérales, de table et gazeuses avoisine les 70%.