SGAM AI Morocco prend le contrôle de Emteyco

L’entreprise est spécialisée dans la fabrication de poteaux et pylônes électriques ou à  usage télécoms.
Elle est également versée dans la promotion immobilière à  travers le projet «la Cité du lac».

Moins de deux ans après son lancement par SGAM, le bras armé du Groupe Société Générale dans la gestion d’actifs, le fonds d’investissement SGAM AI Maroc (Société Générale Asset Management Alternative Investments Maroc) prend le contrôle de la société Emteyco, un des spécialistes marocains des installations électriques et infrastructures télécoms.
Doté de 32 millions d’euros (près de 360 MDH) pour un premier closing, ce véhicule réalise, ainsi, une de ses premières opérations et prend pied dans un secteur en forte croissance. En effet, Emteyco dispose d’un carnet de commandes assez étoffé dans le sillage des projets énergétiques du pays et des investissements programmés par Wana pour le déploiement de son futur réseau GSM. Avec un effectif de plus de 200 personnes, la nouvelle filiale de SGAM AI Maroc fabrique, sur son site du parc industriel de Bouskoura, des poteaux de basse, moyenne et haute tension, des pylônes GSM ou encore des charpentes métalliques. S’appuyant sur une certification ISO 9001 et un savoir-faire reconnu, Emteyco compte dans son portefeuille clients plusieurs grands donneurs d’ordre tels l’ONE.  

SGAM Al Kantara : 900 MDH à investir au Maroc
Outre son métier historique, Emteyco avait lancé, dès 2005, des projets de promotion immobilière avec un partenaire ibérique, Samaniego Construcciones. Leur co-entreprise,  «la Cité du lac» SA créée dans la foulée, s’était distinguée en reprenant auprès de le société Capri un terrain de 12 ha situé à Bouznika pour y construire un resort immobilier comprenant une marina et des infrastructures hôtelières.
Rappelons que SGAM AI Morocco est l’une des composantes du programme SGAM AI Al Kantara qui porte sur un total de 200 millions d’euros (2,2 milliards de DH) de capital-investissement sur l’ensemble de l’Afrique du nord, dont 80 millions d’euros (près de 900 MDH) sont dévolus au Maroc. Ce fonds agit dans les segments du capital-développement et du capital-transmission. C’est d’ailleurs dans ce dernier creuset que s’inscrit l’acquisition d’Emteyco.