Sérum antitétanique : le marché sera réapprovisionné normalement à partir de début 2016

Le circuit de production de Serum Institute of India, principal fabricant de sérum au monde, est en proie à des dysfonctionnements, Les deux distributeurs locaux, l’Institut Pasteur et Sanofi Maroc, ont pris des mesures pour parer au plus urgent.

Le Maroc manquera de sérum antitétanique jusqu’en décembre. Comme dans d’autres pays, le marché marocain souffre, depuis septembre dernier, de l’indisponibilité du sérum antitétanique, produit pourtant vital pour prévenir les risques de contracter le tétanos en cas de blessure ou de plaie souillée. «L’indisponibilité du sérum n’est pas propre au Maroc, elle concerne plusieurs pays car le fabricant mondial, Serum Institute of India, a connu des perturbations dans le circuit de production. Les contrôles de qualité n’ont pas encore été validés, ce qui explique le retard de livraison», explique-t-on à l’Institut Pasteur qui assure 90% des besoins du marché du sérum antitétanique estimés à un million de doses. Les 10% restants sont couverts par le laboratoire Sanofi Maroc qui importe donc 100000 doses de Tetania de sa maison mère française. Son produit est commercialisé au prix de vente public de 43 DH, tandis que l’Institut Pasteur facture 20 DH pour une dose.

La rupture de stock du sérum antitétanique dure en effet depuis 2 mois. Même si un plan d’alerte n’existe pas au Maroc pour les ruptures de stocks de médicaments, les distributeurs tentent de parer à l’urgence en attendant le retour à la normale. Ainsi, l’Institut Pasteur a contacté, selon ses responsables, plusieurs laboratoires internationaux pour avoir des produits alternatifs, mais en vain. En revanche, Sanofi France doit livrer cette semaine 1 000 doses de Tetania pour dépanner.

Les rappels du vaccin antitétanos restent le principal moyen de prévention

De son côté, Sanofi Maroc, ne pouvant répondre à l’intégralité de la demande domestique, compte tenu des délais de fabrication qui varient de 6 à 9 mois, a décidé d’accélérer ses prochains approvisionnements auprès de Sanofi France. Plusieurs contacts ont eu lieu avec le ministère de la santé, dit-on à Sanofi Maroc, «afin de gérer au mieux le stock que nous allons réceptionner». Ce qui devrait permettre de faire face à la demande qui a, selon Sanofi Maroc, explosé durant ces deux derniers mois. Les stocks seront reconstitués, rassure l’Institut Pasteur, en décembre et l’approvisionnement se fera normalement dès le début de 2016.

Cependant, cet établissement tient à préciser que le sérum antitétanique est vital, mais pas suffisant en cas de blessure. Par conséquent, il importe de sensibiliser la population sur la nécessité de faire les rappels du vaccin antitétanos qui restent le principal moyen de prévention. Ce rappel est d’ailleurs prévu dans le programme national de vaccination.