Sefita et le groupe français Chargeurs créent Fashion Company

La filiale proposera aux clients français du tissu en laine qu’ils achetaient souvent dans d’autres pays.
Un investissement de 200 MDH pour produire plus de 20 millions de mètres carrés par an.

Sefita, entreprise de tissage et filature implantée à Meknès et appartenant au groupe Holfipar, s’est associée au groupe français Chargeurs (Lepoutre, Roudière, Avelana), dont elle est le principal fournisseur, pour créer Fashion Company qui s’appuiera sur les quatre sociétés précitées. Le capital de la filiale commune est partagé à part égale entre les deux groupes. Ce partenariat vise une intégration de la filière du tissu en laine car, expliquent les responsables marocains, cela permettra, à l’image de ce qui s’est passé dans la filière du jean’s, de proposer une offre complète aux donneurs d’ordre et de se lancer dans le produit fini. Jusqu’ici, Sefita a fourni à de grands donneurs européens des tissus pour la réalisation de leurs collections qui, parfois, sont fabriquées au Maroc. «Maintenant, l’idée est de fournir le tissu et de passer commande directement auprès des confectionneurs nationaux sans passer par un quelconque intermédiaire», explique-t-on à Fashion company.
Une telle organisation permettra de réduire les coûts de fabrication et les délais de livraison. Elle ouvre également des opportunités aux confectionneurs marocains dans la mesure où les centrales d’achat revoient à la baisse leur sourcing asiatique et cherchent plutôt un approvisionnement de proximité. En outre, le sourcing des pays de l’Est devient, en raison de la pénurie de la main-d’œuvre, de moins en moins fiable. Par conséquent, les commandes s’orienteront inévitablement vers le Maroc, est-il expliqué.

Le groupe investira 200 MDH pour augmenter sa production
Sur le plan commercial, le nouveau groupe s’est doté d’un département de mise en relation qui devrait drainer, dans les deux prochaines années, des commandes globales de 2 millions de pièces, notamment des costumes, des tailleurs, des robes, des jupes ainsi que des pantalons de ville. Ces articles seront réalisés auprès de plusieurs confectionneurs implantés à Casablanca, Rabat, Fès et Tanger. Les tissus choisis par les donneurs d’ordre seront fournis par Fashion Company dont les quatre entreprises produisent 16 millions de mètres carrés par an. Cette capacité doit, selon le business-plan du groupe, augmenter de 30% sur les deux prochaines années moyennant un investissement de l’ordre de 200 MDH.
Outre la garantie de l’approvisionnement, Fashion Company pourra maîtriser la création et le développement à travers les trois unités européennes, Roudière, Lepoutre et Avelana, spécialisées dans le prêt-à-porter masculin et féminin et qui ont réalisé des chiffres d’affaires respectifs de
38 M, 8 M et 35 M d’euros en 2008. Pour assurer une prestation rapide et efficace ainsi que le développement de collections régulières, deux ateliers de tissage basés au Maroc et en France sont dédiés à la recherche en création et en articles spécifiques clients.