Secteur avicole. Akhannouch dresse le bilan du contrat-programme 2011-2020

Ce lundi 15 juillet 2019, au Parc d’exposition Mohammed VI à El Jadida, Aziz Akhannouch a exposé les réalisations du contrat-programme 2011-2020 relatif au secteur avicole.

Au Parc d’exposition Mohammed VI à El Jadida, ce lundi 15 juillet 2019, la fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), en collaboration avec l’Association Nationale des Producteurs des Viandes de Volailles (APV) a organisé une journée d’information et de sensibilisation au profit des éleveurs et des commerçants de volaille. Plus de 1.000 professionnels y ont pris part, selon les chiffres donnés par les organisateurs.

Les réalisations du contrat-programme

Les objectifs fixés par le contrat-programme 2011-202 signé avec l’interprofession, “ont été dépassés”, indique le ministère.  Voici quelques réalisations: 

– Un chiffre d’affaire de 31,6 MMDH;

 – Un investissement de l’ordre de 12,9 MMDH; 

  – 495.000 postes d’emploi créés dont 150.000 directs et 345.000 indirects;

 – 720.000 tonnes de viandes de volailles produites 

  – et 6,3 milliards d’œufs de consommation. 

Aujourd’hui donc, le Maroc assure une couverture de 100% de ses besoins de consommation en produits de volaille, indique le ministère.

Cette production se traduit également par une consommation par habitant et par an de 20,5 kg de viandes de volailles et 188 œufs de consommation.

Parmi les points que Aziz Akhannouch a mis en avant est le zooPôle Ain Jamâa qui été inauguré par le Souverain en mai 2015. Il s’agit d’un centre d’apprentissage techniques et sanitaire dans le domaine de l’élevage de volaille destinés aux professionnels du secteur. “12500 bénéficiaires ont été formés dans le centre. Quelques 650 sessions de formations ont été organisées au profit des professionnels ainsi que des étudiants des instituts techniques”, a précisé le ministre. 

Aussi, selon le ministre,  » un projet de transfert du marché de gros aux volailles de Casablanca (Roches Noires) est en cours. Ce marché constituant un problème majeur lié aux risques sanitaires et hygiéniques pour les populations sera transféré vers un nouveau marché situé à Ain Jamâa. Ce dernier sera construit sur une superficie de 4 ha avec un coût global de 10,75 millions Dhs.

Le secteur compte actuellement environs 60 couveuse d’éclosion, 28 abattoirs agréés, 18 unités de conditionnement ainsi 40 unités de production d’aliments de volailles.