Sbata : la zone des ferrailleurs sera transformée en jardin public

Le nouveau plan d’aménagement privilégie essentiellement les immeubles R+3 et R+4. Une ceinture verte accueillant des zones à  vocation sportive et de loisirs sera aménagée dans la partie sud. Une ligne de réseau expresse régionale sera ouverte le long de l’axe Driss El Harti.

Le nouveau plan d’aménagement du secteur de Sbata (457 ha) vise principalement à requalifier et à mettre à niveau l’existant urbanisé. A cet effet, le document modernise la zone d’activité située au sud du territoire, le long du boulevard Mohammed VI et la voie structurante de 50 m reliant l’ensemble des pôles urbains de Casablanca. Celle-ci accueille à présent des zones dédiées aux activités tertiaires et aux bureaux. Un aménagement qui vise à générer des opportunités d’emplois, étant à préciser que les deux tiers de la population de la zone qui abrite plus de 119 500 habitants sont en âge de travailler. La grande nouveauté du plan est aussi de libérer le site abritant l’activité des ferrailleurs située au sud du secteur de Sbata. Cela permettra de déplacer cette zone en dehors de la ville, loin des quartiers d’habitation.
Le nouveau plan prévoit sur le terrain qui s’en trouve libéré un grand jardin public et des équipements qui manquent grandement au quartier Salmia, très densément peuplé (50 000 habitants).

L’habitat non réglementaire concerne 1 712 ménages

Plus encore, le plan établit dans la partie sud du secteur une ceinture verte traversée par la rocade sud. Celle-ci a d’abord une fonction esthétique puisqu’elle crée une coupure entre la ville de Casablanca et la zone logistique du pôle urbain de Lahraouiyine. La ceinture verte fournit aussi des espaces de détente, étant à préciser qu’elle accueille une zone à vocation sportive et de loisirs avec notamment des voies cyclables. Elle a enfin été pensée pour assurer l’absorption directe d’une partie des eaux pluviales.

Outre les zones tertiaires et les équipements, le plan apporte nécessairement du nouveau en matière d’habitat. Sur ce plan, l’accent a été mis sur la diversification de l’offre résidentielle consistant essentiellement en immeubles R+3 et R+4, voire R+6, localisés au nord et à l’est du secteur. Privilégier ce type de hauteurs devrait entre autres contribuer à réduire l’habitat non réglementaire fréquent dans la zone et qui concerne selon les estimations 1 712 ménages. Au registre du transport, enfin, précisons que le nouveau plan prévoit une ligne de réseau expresse régionale le long de l’axe Driss El Harti qui vient s’ajouter à un important réseau de voirie.