Safran engineering services Maroc triple son capital pour financer sa croissance

La filiale marocaine est spécialisée dans les études d’ingénierie mécanique. Elle travaille pour le compte de plusieurs clients «internes» comme Snecma, Aircelle, Messier et Hispano-Suiza.

Le groupe Safran continue d’investir au Maroc. En effet, après le doublement de la taille de l’usine d’Aircelle Maroc, sa principale filiale marocaine, l’industriel français de l’aéronautique et de la défense vient de tripler le capital d’une autre entité marocaine faisant partie de son giron. Il s’agit de Safran Engineering Services Maroc (SESM), que le groupe Safran a récupéré lors du rachat de son compatriote Teuchos qui avait une implantation au Maroc depuis 2005. Avec un capital qui a triplé de 10,3 MDH à 32,3 MDH, cette filiale renforce son assise financière à l’aube d’un projet de montée en régime ayant un objectif de doubler à moyen terme l’effectif actuel (plus de 200 personnes dont plusieurs dizaines d’ingénieurs) pour dépasser la barre de 600 employés.
SESM, qui travaille pour le compte de plusieurs clients «internes» tels Snecma, Aircelle, Messier et Hispano-Suiza, fait partie de la branche Safran Engineering, le spécialiste des études d’ingénierie mécanique (calcul et conception) et qui compte, outre le Maroc et la France, des bureaux d’étude aux Etats-Unis, au Mexique, en Inde, en Espagne, en Allemagne et en Grande-Bretagne.

Le groupe Safran compte atteindre 2 500 emplois au pays en 2012

Le groupe français, dont l’implantation au Maroc remonte à douze ans, est un des principaux acteurs étrangers du cluster marocain de l’aéronautique. Outre l’ingénierie aéronautique avec SESM, le Groupe Safran est présent au Maroc dans quatre autres centres de compétence : les systèmes électriques aéronautiques produits par la société Labinal, la maintenance des réacteurs avions par Snecma Services dont il détient 51% du capital (le reste est entre les mains de la RAM), les composites de pièces de nacelle à travers Aircelle Maroc, filiale à 100 % et, enfin, le développement de logiciels biométriques avec Sagem Sécurité Maroc. Le groupe compte atteindre au Maroc 2 500 employés en 2012. A fin 2010, il a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 10,8 milliards d’euros (122 milliards de DH) pour un effectif de 54 300 employés.