Restructuration financière pour la filiale marocaine de l’allemand Kufner

La baisse de la demande internationale a tari les commandes adressées à  l’unité marocaine.

Le groupe allemand Kufner restructure le haut de bilan de sa filiale. En effet, ce géant de l’entoilage et accessoires textiles vient d’injecter 2,9 MDH dans Kufner Maroc, et ce, dans le cadre d’un coup d’accordéon. Aussi, la maison mère, Kufner Textil Gmbh, a-t-elle réduit dans un premier temps le capital de sa filiale marocaine de 2,6 MDH à 102 KDH avant de le hisser à 3 MDH par souscription au numéraire à 2,9 MDH. Cette opération financière permet, d’une part, de résorber les pertes antérieures cumulées, et, d’autre part, d’apporter à Kufner Maroc les ressources nécessaires pour financer sa relance après deux exercices difficiles dans le sillage d’un tarissement de la demande extérieure adressée aux unités marocaines de produits textiles.

Il faut dire que Kufner Maroc, qui est une filiale commerciale dont l’effectif est d’une vingtaine de personnes, est tributaire de la demande domestique qu’elle fournit en produits Kufner fabriqués essentiellement en Chine, pays où le groupe éponyme a choisi d’implanter l’essentiel de son tissu industriel. Sur le marché marocain, plusieurs produits sont livrés aux textiliens locaux, (plastrons, entoilages tissés et non tissés, triplures pour cols et manches de chemises…).

Rappelons que Kufner, dont la création remonte à 1862, vend ses produits dans une centainte de pays à travers le monde.  Le Maroc, dans lequel il est présent directement depuis 2001, fait partie d’une de ses 20 filiales à l’international.