Réseau Tasshilat : 1 300 espaces services à  fin 2013

Les espaces offrent des services de règlement de factures, de billetterie et de transfert de fonds. Les marges des franchisés ne dépassent pas 1 DH pour des encaissements et 3 DH pour la billetterie.

Le concept « Tasshilat » continue sa percée. A fin 2013, le réseau comptait environ 1 300 points de vente répartis pratiquement sur tout le territoire, en hausse de 25% par rapport à 2012. A ce rythme, Tasshilat confirme sa position de premier réseau de franchise marocain. «Nous avons également 10 unités mobiles pour toucher les recoins les plus éloignés du pays», affirme Mourad Mekouar, fondateur de Maroc traitement de transactions (M2t), société spécialisée dans les services, produits et solutions de paiement sécurisés multicanal qui est à l’origine du concept.

Lancé en 2004 après des expériences pilotes menées à partir de 2002, les espaces services Tasshilat sont des points de proximité dont l’objet est d’assurer des services à valeur ajoutée destinés au grand public, pour le compte d’entreprises partenaires : règlement de factures (eau, électricité, téléphone), vente électronique de recharges télécoms, vente de billets de transport par autocar et tramway… Récemment, la société a même lancé sa propre marque de transfert de fonds baptisée Proxicash.

La force de frappe du concept réside dans la rapidité de traitement des opérations. A l’opposé de la lenteur souvent observée au niveau des guichets de beaucoup de grands prestataires de services, les espaces Tasshilat ont des outils simples et des équipes formées pour passer le maximum de transactions par jour. «Alors qu’une agence d’un opérateur télécoms du centre-ville fait passer quelque 70 clients dans la matinée, nous en traitons en moyenne 350 dans le même temps. Nous sommes rémunérés à la transaction, donc il n’y a pas de secret : pour doper les recettes, il faut plus d’opérations», explique un chargé de transactions chez un franchisé Tasshilat.

Pour les équipements, le franchisé dépose une caution de 30 000 DH non récupérable

En effet, la commission ne dépasse pas 1 DH pour un encaissement de facture d’eau, d’électricité ou de télécoms et 3 DH pour la billetterie CTM par exemple. La commission sur recharge peut aller jusqu’à 6%, tandis que les marges sur transfert de fonds Proxicash sont nivelées sur celles du marché. «Il existe des points de vente situés sur des axes à densité importante qui réalisent jusqu’à 70000 DH par mois», confie un propriétaire d’un Espace Tasshilat. Cela dit, pour les franchisés M2t, le local abrite souvent une activité secondaire type supérette, téléboutique, papeterie, bureau de tabac, magasin d’électroménager, etc. L’objectif étant d’équilibrer les sources de revenus. Le franchiseur exige généralement une caution de 30 000 DH non récupérable servant en partie à acquérir les équipements nécessaires à la connexion avec le centre de traitement des transactions et à l’édition des justificatifs du paiement pour le compte de la clientèle.

M2t compte parmi ses références des partenaires de renom tels que l’ONEE, Veolia, Suez, Radeema, Radeej, Radees, Radeel, Ramsa, Radeef, Radeeo pour l’Electricité/Eau ; Stareo, CasaTram, CTM dans le transport ; Maroc Telecom, Inwi dans les télécoms ; Western union et Moneygram au niveau du transfert de fonds.