Renault Kangoo, champion des ventes au Maroc en 2011

112 099 voitures particulières et véhicules utilitaires légers écoulés en 2011, soit 8.3% de plus qu’en 2010. Près de la moitié des ventes porte sur des voitures françaises et le groupe Renault se positionne en leader.

Le marché de l’automobile a bien repris en 2011. Au total, 112 099 nouvelles immatriculations y ont été enregistrées, en hausse de 8,3% en comparaison avec 2010. Ce chiffre inclut les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers (VUL). Il est cependant loin du record réalisé en 2008 où les ventes avaient totalisé 121 511 unités. Mais si l’on tient compte de la crise économique qui sévit depuis 2008, cette progression peut se lire comme une véritable performance, en particulier pour les voitures particulières dont les ventes ont frôlé les 100 000 unités (99 733 exactement). Et ce sont les marques françaises qui dominent toujours le marché avec 55 591 unités vendues.

Dacia Duster confirme avec une 4e place en à peine 3 ans

Le groupe Renault caracole en tête grâce à quatre modèles qui se placent en haut du tableau des dix meilleures ventes. Le Kangoo de la marque au losange arrive premier avec 11 666 nouvelles immatriculations, détrônant ainsi la Logan, modèle de sa filiale Dacia.
Ce VUL transformé en ludospace avec deux portes coulissantes et vitrées à l’arrière et des équipements de confort ne doit pas cette place à ses ventes qui n’ont pas beaucoup changé par rapport à 2009. Il la doit plutôt à la régression sur le marché marocain de la  voiture à bas prix de Dacia qui a concédé un repli de 24,6%, à 10 698 unités. Il n’empêche que la marque est loin de s’essouffler. D’autres modèles mieux équipés et relativement bon marché se sont vite imposés. A peine trois années qu’il est introduit sur le marché que le Sandero détient déjà la troisième place des meilleures ventes avec 6 007 unités. Et le Duster a fait mieux encore. Ce 4×2 a séduit les Marocains qui en ont acquis 5 619 unités en 2011 contre 1 085 en 2010, année de son lancement. Et selon les observateurs, il risque de damer le pion à tous ses concurrents pour occuper bientôt la première place. Le succès est tel que le concessionnaire a eu du mal à faire face à la forte demande des clients. Ces derniers devaient attendre deux à trois mois pour être livrés. Mais à partir de 2012, ce délai de livraison sera raccourci grâce notamment au lancement de la production de la nouvelle usine de Renault à Tanger où sera fabriqué, en grandes quantités, ce 4×2 économique.

Kia Picanto, première voiture non européenne

D’autres modèles, bien qu’anciens sur le marché, ont également contribué à l’amélioration des résultats du groupe français. Il en est ainsi de la Megane qui y maintient sa présence avec 1 708 unités vendues (à la 14e place). Et surtout de la Clio, qui effectue un retour en force avec 1 696 nouvelles immatriculations contre seulement 644 en 2010.
Ces résultats ont dopé le bilan de Renault avec ses deux marques (sans compter les réalisations de sa marque Nissan considérée comme historiquement asiatique). Il consolide davantage sa position avec 41 501 ventes totales dont 40 102 de voitures particulières et 37% de parts du marché.
Les autres marques françaises essayent tant bien que mal de lui tenir tête. Citroën et Peugeot, commercialisées au Maroc par le même concessionnaire, en l’occurrence Sopriam, détiennent un peu plus de 15% avec 17 014 unités commercialisées. Le Citroën Berlingo cartonne toujours avec 3 253 nouvelles immatriculations, lui assurant la cinquième place des meilleures ventes par modèle. Il est suivi par Partner (Peugeot) dont 3 074 unités ont été vendues. Fait notable : on commercialise de moins en moins les versions montées localement de ces VUL adaptés en voitures de tourisme. En 2011, seuls 435 Berlingo et 295 Partner assemblés dans les usines marocaines ont été écoulés sur le marché, contre respectivement 1 512 et 1 873 unités en 2010.
Peugeot améliore sa place par le biais des ventes d’un modèle qui séduit encore le consommateur marocain. Ayant subi des liftings qui lui ont donné un coup de jeune et grâce à une politique tarifaire judicieuse, la 206 rencontre un franc succès et totalise le record de 2 932, en hausse de 31% par rapport à l’année d’avant. Grâce à la diversité de ses modèles comme, entre autres, la 207 et l’arrivée de la 507, la marque au lion s’adjuge la première place du tableau de ventes des voitures particulières importées montées, avec 10 034 unités et près de 14% des parts de marché sur ce segment.
Première voiture non européenne en termes de vente, la Picanto opère son come-back. La micro citadine qui a fait le bonheur de Kia entre 2006 et 2008 où ses ventes avaient culminé à 4 481 unités, soit la troisième place pour cette année-là, reprend doucement. La nouvelle version lancée il y a quelques mois commence à séduire les Marocains. Il s’en est vendu quelque 2 793 pièces, représentant 61% des ventes totales de la marque sud-coréenne qui ont atteint 4 575 unités.
Ford est également en train de réussir son retour avec des modèles séduisants. Elle est parvenue, pour la première fois, à placer deux modèles dans le tableau des 10 meilleures ventes. Et c’est la Focus, première dans le segment des compactes, qui devance la citadine Fiesta à la neuvième position avec 2 316 unités, en hausse de 52% ; sa cadette, elle, a réalisé 2 115 ventes, 3,2% de mieux qu’en 2010.