RAM récompense les voyagistes français

Elle a décerné des trophées d’excellence à  ceux qui ont le mieux promu la destination Maroc.

Initiative originale que celle prise par Royal Air Maroc, en partenariat avec l’ambassade du Royaume à Paris. Jeudi 9 mars, la compagnie aérienne décernait à des voyagistes français des «trophées de l’excellence» pour les efforts qu’ils ont déployés en 2005 dans la promotion de la destination Maroc. Sept heureux promus, représentant autant de catégories de voyagistes et un gagnant coup de cœur, ont été récompensés parmi les 54 voyagistes opérant sur le Maroc, lors d’une cérémonie qui s’est tenue à la résidence de l’ambassadeur du Maroc, en présence de Driss Benhima, nouveau PDG de RAM, Abderrafii Zouiten, DG de RAM Paris – organisateur de l’opération – ainsi que des représentants de l’industrie française du tourisme et des médias spécialisés. Deux critères d’évaluation : le volume d’affaires réalisé à destination du Maroc et le taux de croissance enregistré au cours de l’année 2005.

«L’idée de ces trophées remonte à un an déjà, explique
M. Zouiten, il a fallu attendre le moment approprié pour ce faire». En tout cas, le marché de l’Hexagone vaut bien cela. En 2005, 1,3 million de touristes français ont visité le Maroc, soit un peu plus de 50% des arrivées d’étrangers au cours de l’année. Pour la RAM, l’enjeu est d’autant plus stratégique qu’elle réalise un chiffre d’affaires substantiel sur le marché de l’Hexagone. Ainsi, en 2005, les vols réguliers RAM au départ de la France ont généré pour la compagnie un revenu de 176 millions d’euros (1,9 milliard de DH), soit 38% de son chiffre d’affaires. Pour rappel, il y a six ans, le volume était trois fois moindre.

Il n’est donc pas étonnant de voir la compagnie mettre le paquet sur ce marché. Au cours de cette année, le nombre de vols hebdomadaires de la France vers le Maroc augmentera de 18% (27 fréquences de plus) en basse saison et de 24% (34 fréquences supplémentaires) en période de pointe. Marrakech se taille la part du lion (26 vols hebdomadaires au lieu de 15). La ville ocre fait rêver.

A gauche, Driss Benhima (PDG RAM) et à droite Abderrafii Zouiten (DG RAM Paris) remettant les prix à l’un des voyagistes primés.