Promotion de l’amazigh : le détail du plan d’action de Tiznit

Le Conseil provincial vient d’élaborer une feuille de route qui s’articule autour de quatre axes majeurs. Un programme d’alphabétisation et éducation informelle en langue amazighe sera mis en œuvre.

Le Conseil provincial de Tiznit passe de nouveau à l’acte pour la mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh. La collectivité locale a entériné, lors de sa session ordinaire de ce mois de janvier, le plan d’action relatif à la mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh. Une démarche encore une fois inédite au niveau national. Dotée d’une enveloppe budgétaire de 500 000 DH, cette feuille de route s’articule autour de quatre axes majeurs, précise Abdellah Ghazi, président du Conseil provincial de Tiznit. Le premier axe englobe des projets intégrés inscrits dans le plan de développement de la province au titre de la période 2017-2022. Plan de communication, campagne de sensibilisation à la citoyenneté et l’éducation civique, qualification et valorisation des musées et monuments historiques et culturels, sont quelques actions auxquelles veut contribuer le Conseil provincial dans ce cadre.

C’est autour de l’apprentissage de la langue amazighe que s’articule le deuxième axe. Pour ce faire, des ateliers de formation et journées d’études figurent au programme. Le troisième axe, pour sa part, contient notamment des mesures et procédures administratives à mettre en œuvre. Il s’agit entre autres de mise en place de dispositifs d’accueil, d’orientation et de prestation de services en langue amazighe. Le Conseil provincial entend aussi utiliser la langue amazighe lors de ses sessions et réunions officielles. La publication des arrêtés et décisions administratives et des délibérations du conseil dans le Bulletin officiel des collectivités locales en langue amazighe est aussi prévue. Ainsi, il est annoncé que les imprimés officiels et questionnaires adressés au public, tout comme les documents et attestations établis et délivrés par le Conseil provincial seront rédigés en langue arabe et amazighe. Mais pas seulement. Les langues amazighe et arabe seront désormais utilisées sur tous les communiqués, panneaux et supports de signalisation affichés dans l’administration, les services publics, les chantiers et véhicules du Conseil provincial. Objectif : assurer l’égalité entre la langue amazighe et la langue arabe dans tous les actes et services publics de la collectivité.

Dans ce plan d’action, l’apprentissage de la langue amazighe occupe une place importante. A cet effet, un programme d’alphabétisation et éducation informelle en langue amazighe sera mis en œuvre. En outre, il est prévu de réaliser des recherches et études sur la langue, la culture et la civilisation amazighe. Le tout ne se fera pas sans l’implication des acteurs associatifs amazighes. Ce sont enfin des actions de plaidoyer qui composent le quatrième axe de ce plan d’action. Dans ce cadre, il est question de militer en faveur d’un découpage provincial et régional avec les spécificités socioculturelles locales et pour l’adaptation des lois organiques des collectivités locales avec la loi organique 26-16. Pour rappel, ce texte de loi donnant corps à l’article 5 de la Constitution fixe les étapes de la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe et les modalités de son intégration dans l’enseignement et dans les différents secteurs prioritaires de la vie publique.

Parallèlement à ces résolutions, la ville de Tiznit fait actuellement sa promo à Agadir à l’occasion des journées culturelles organisées par le Conseil provincial dans la capitale du Souss. Il s’agit de mettre en avant dans la station balnéaire les potentialités et le développement socio-économique de Tiznit. La manifestation, qui a commencé samedi dernier pour se poursuivre jusqu’au 25 janvier, vise à mettre en avant auprès des touristes nationaux et étrangers l’attractivité de la province. Et ce, à travers des expositions des produits, activités et spécificités de la région de Tiznit, implantées dans plusieurs sites d’Agadir, notamment à proximité de la Chambre de commerce et à l’hôtel de ville d’Agadir. Au programme également des projections de films et documentaires ainsi que des spectacles pour raconter le patrimoine traditionnel local. Le tout vise à booster le développement de Tiznit. A travers toutes ces actions, la province de Tiznit passe ainsi au concret dans la mise en œuvre de la régionalisation avancée.