Pourquoi les entreprises marocaines ne se financent pas en Bourse

Moins de 8 milliards de DH ont été levés en bourse par les entreprises non financières privées, hors immobilier, sur les dix dernières années.

Les entreprises -et l’économie en général- connaissent depuis quelques années déjà une montée des besoins de financement, dans un contexte marqué par le resserrement des liquidités bancaires et des déficits internes et externes relativement élevés. La Banque centrale a recouru -elle y recourt toujours- à ses instruments de régulation (abaissement des taux de refinancement et de la réserve monétaire, injection massive de liquidités) pour contrecarrer le phénomène, mais le ralentissement des crédits à l’économie enclenché depuis au moins 2010 se poursuit…

Lire l’analyse de Salah Agueniou : Pourquoi les entreprises ne se financent pas en Bourse.