Plus de grèves mais moins de journées de travail perdues au 1er trimestre

69 grèves déclenchées sur les trois premiers mois de l’année en cours, au lieu de 50 à  la même période de 2013. Baisse des conflits collectifs dans l’industrie et augmentation dans le BTP et les services.

Les conflits collectifs de travail dans l’entreprise ont évolué de façon contrastée au cours du premier trimestre de 2014. En effet, alors que le nombre de grèves déclenchées pendant ces trois premiers mois de l’année a augmenté de 38% par rapport à la même période de 2013, en passant de 50 à 69, le nombre des jours de travail perdus, en revanche, a baissé de 57,7%, selon les statistiques du ministère de l’emploi et des affaires sociales. Cette évolution inversée du nombre de grèves et des journées de travail perdues indique que la participation des travailleurs aux débrayages a été moins forte que l’an dernier à la même période.

Par secteur d’activité, c’est dans les services et le BTP que l’on a enregistré les plus fortes hausses du nombre de grèves déclenchées. Dans le secteur des services, en effet, le nombre de grèves a augmenté de 243% par rapport au premier trimestre 2013. Mais le ministère de l’emploi et des affaires sociales ne précise pas si cette hausse vertigineuse est due à un effet de base ou pas. Idem pour les grèves qui ont frappé le secteur du BTP : + 100%. Par contre, dans l’industrie et le commerce, c’est le phénomène inverse : les grèves y ont baissé respectivement de 7,7% et 27,3%.

1 232 grèves évitées en 2013

Rappelons ici que sur l’ensemble de l’année 2013, le nombre de grèves déclenchées dans les secteurs du commerce, de l’industrie et des services avait diminué de 39,1% : 204 au lieu de 335 en 2012. Dans le secteur agricole, les grèves avaient baissé de 41% : 46 grèves contre 78 l’année précédente. Cette baisse du nombre de grèves déclenchées s’explique aussi par le fait qu’il y eut énormément de grèves évitées en 2013 : tous secteurs confondus, y compris donc l’agriculture, on a recensé 1 232 grèves évitées, au lieu de 972 en 2012 (+26,7%), selon le bilan dressé par la tutelle. Ceci se reflète d’ailleurs nettement dans le nombre de protocoles d’accords signés en 2013 : 364, soit une augmentation de 124% par rapport à 2012.

Par ailleurs, les conflits individuels en 2013, tous secteurs confondus, ont augmenté de 29,2% à 46 684 conflits. Dans l’agriculture, ils ont baissé de 32% à 1 554 conflits individuels et dans les services, l’industrie et le commerce ils ont augmenté de 33% à 45 130 conflits. D’après les constatations des services du ministère de l’emploi, ces conflits individuels ont pour origine, principalement, le licenciement, le non-paiement des congés et le non-versement des salaires.